Coronavirus à Grenoble : conversations, courses... Plus de 700 propositions d'aide sur la “plateforme des solidarités”

La plateforme "Grenoble voisins voisines" a été lancée par la municipalité pour favoriser l'entraide. / © France 3 Alpes
La plateforme "Grenoble voisins voisines" a été lancée par la municipalité pour favoriser l'entraide. / © France 3 Alpes

La plateforme "Grenoble voisins voisines", lancée ce mercredi après l'annonce des mesures de confinement pour endiguer l'épidémie de coronavirus, recense plusieurs centaines de propositions d'aide. Conversations à distance, courses de première nécessité... Voici comment ça marche.

Par M.D.

S'entraider sans sortir de chez soi, c'est l'idée de la "plateforme des solidarités" : Grenoble voisins voisines, lancée par la Ville mercredi 18 mars. Deux jours plus tard, "déjà 733 propositions d'aide ont été mises en ligne" se félicite la municipalité.

Aide aux devoirs, conversations à distance, courses de première nécessité... Il existe plusieurs types de services sur cette plateforme où l'on peut soit proposer son aide, soit bénéficier de celle de ses voisins. Le site a été lancé suite à la mise en place de mesures de confinement pour faire face à l'épidémie de coronavirus Covid-19. Il "a pour but de favoriser les réseaux de voisinage pour atténuer l'effet de la propagation du virus sur le quotidien", décrit la municipalité.
 

 

100% gratuit


Nombreux sont les Grenoblois qui proposent de passer des coups de téléphone aux personnes âgées pour rompre l'isolement. Certains suggèrent des échanges de livres tandis que d'autres encore offrent de garder les enfants des personnes ne pouvant pas avoir recours au télétravail. Bref, de nombreuses possibilités à une condition : tous les services doivent être complètement gratuits.
 

Et pour trouver le service qui convient à chacun, les propositions d'aide sont géolocalisées et répertoriées par catégorie ou par quartier. Après l'annonce des mesures de confinement par Emmanuel Macron, le maire de Grenoble Eric Piolle avait tenu une conférence de presse lors de laquelle il avait dévoilé tout un arsenal de mesures pour ne pas épuiser le stock de lits d'hôpitaux.

Parmi elles, il y avait la mobilisation des 4 000 agents de la ville pour assurer le fonctionnement du plan de continuité d'activité, le lancement du premier festival en ligne "Fêtes comme chez vous" ou encore des mesures de soutien à l'économie locale. Pour s'assurer du respect des mesures de confinement, les contrôles ont par ailleurs été renforcés par les forces de l'ordre à Grenoble dès ce samedi et pour tout le week-end.

 

Sur le même sujet

Les + Lus