Coupe du monde féminine de football : quels sont les matchs à ne pas manquer à Grenoble ?

Les Jamaïcaines vont participer à leur première Coupe du Monde cette année, en France. / © RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Les Jamaïcaines vont participer à leur première Coupe du Monde cette année, en France. / © RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

La première rencontre de cette Coupe du monde de football féminin approche. A Grenoble, le Brésil et la Jamaïque lanceront la compétition dimanche 9 juin. Vous avez envie d'assister à un match mais ne savez pas vers lequel vous tourner ? Voici quelques éléments pour guider votre choix.

Par Margot Desmas

Les Grenoblois n'auront pas la chance de supporter les Bleues au stade des Alpes, certes. Pour autant, le spectacle sera au rendez-vous pour les qualifications de ce Mondial de football féminin qui débuteront dimanche 9 juin à Grenoble.

Brésil, Canada, Australie... des rencontres prometteuses à ne pas manquer pour les amateurs de football. Sans compter la huitième de finale qui se jouera le samedi 22 juin. Vous êtes novice et ne savez pas vers quelle affiche vous tourner ? Voici un petit guide pour ceux qui veulent assister à (au moins) un match dans la capitale de l'Isère.
 
© Métropole de Grenoble
© Métropole de Grenoble

 

Canada - Nouvelle-Zélande, pour la performance


Les Canadiennes rencontreront les Néo-Zélandaises samedi 15 juin à Grenoble, et la rencontre s'annonce pimentée. Les Nord-Américaines, réputées pour leur défense de fer, donneront probablement du fil à retordre à la Nouvelle-Zélande. Mais les Football Ferns sont sur une belle lancée avant cette Coupe du Monde avec un parcours sans faute lors de la Coupe d’Océanie.
 

L'objectif pour les Néo-Zélandaises, emmenées par leur capitaine Ali Riley : décrocher leur premier succès mondial. Les Canadiennes devront, elles, se montrer plus incisives en attaque. Des qualités dont elles ont su faire preuve en battant la prestigieuse équipe d'Angleterre (0-1), l'une des favorites de la compétition, le 5 avril en match amical.

 

Brésil - Jamaïque, pour l'enjeu


Médaille de bronze en 1999, d'argent en 2007 juste derrière l’Allemagne... Avec son palmarès en or, le Brésil ne rêve que de décrocher cette place qui lui échappe depuis toutes ces années : le haut du classement. Face aux Brésiliennes le 9 juin au stade des Alpes : la Jamaïque. Une nation pour laquelle ce Mondial est historique puisqu'elle devient la première équipe caribéenne à prendre part à la Coupe du monde féminine.
 

Un coup d'éclat est peu probable pour les Reggae Girlz, mais leurs qualités offensives pourront faire la différence face au Brésil, sur une mauvaise pente depuis le début de la saison. Les Sud-Américaines restent sur une série de neuf défaites consécutives depuis le début de l'année. Peut-on envisager une remontée vers leurs standards habituels pour le Coupe du Monde ? Les Jamaïcaines en seront les premières informées...

 

Jamaïque - Australie, pour l'ambiance


Le football fait office de religion en Australie, même au féminin. Pour preuve : plusieurs délégations de supporters se sont déjà fait connaître auprès de l'office de tourisme de Grenoble et répondront présentes pour la rencontre face à la Jamaïque, le 18 juin. Une équipe prometteuse et une ambiance de feu en prévision pour ce match.
 

Si l'Australie ne fait pas partie des favoris de la compétition à cause de sa défense un peu trop hasardeuse, elle reste sur de belles performances depuis le début de l'année. Avec une victoire contre la Corée du Sud (4-1) le 3 mars en match amical, l'équipe confirme sa dangerosité. Face à elles, les Jamaïcaines veulent créer l'exploit pour leur premier Mondial féminin. Deux équipes qui se connaissent peu avec de belles qualités offensives des deux côtés : la rencontre s'annonce mouvementée !

 

Nigeria - République de Corée, pour le suspense


L'équipe nigériane, 38e au classement Fifa, est leader en Afrique où elle enchaîne les victoires. Sortir victorieuse d'une compétition mondiale risque toutefois de se montrer plus compliqué, puisque le Nigeria est la seule équipe africaine sélectionnée. Mais face à la République de Corée, mercredi 12 juin, tous les espoirs restent permis. Difficile d'établir un pronostic entre ces deux équipes, rarement présentes en Mondial, et presque jamais qualifiées pour les niveaux supérieurs de la compétition.
 

Le Nigeria est sorti une fois seulement des phases de poules lors de ses sept participations à la Coupe du Monde. Mais le pays mise de plus en plus sur le football féminin, politique prometteuse pour l'avenir. Du côté des Sud Coréennes, le palmarès n'est guère meilleur : elles ont décroché leur unique victoire dans cette compétition en 2015, en phase de poule face à l’Espagne pour atteindre les huitièmes de finale. Opposées à la France, elles avaient ensuite lourdement chuté (3-0).

 

Sur le même sujet

Escalade : des grimpeurs clermontois hissés par des champions

Les + Lus