Djihad. Le procès de la “filière grenobloise” débute au Tribunal correctionnel de Paris

© CC
© CC

Mis en examen en 2015, les prévenus comparaissent depuis lundi 26 mars devant le Tribunal correctionnel de Paris. Il s'agit de quatre hommes dont trois Isérois. Ils sont accusés d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, dans deux dossiers de filières syriennes.

Par TD

Trois hommes avaient d'abord été arrêtés en juillet 2015 dans la région grenobloise, soupçonnés d'être en relation avec un jihadiste installé en Syrie et d'avoir tenté de rejoindre ce pays au nom du jihad.

L'un d'eux, âgé de 24 ans, est originaire de Seyssinet-Pariset, agglomération de Grenoble. 

Les deux autres, âgés de 29 et 25ans sont respectivement originaires de Vesoul et de Grenoble.

Dans le second dossier, un homme de 24 ans avait été interpellé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) puis mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et financement de terrorisme. 

Dans le cadre de cette enquête, une jeune femme, qui s'était rendue en Syrie avant d'en revenir et d'être arrêtée par les autorités turques puis transférée en France, avait été mise en examen fin juin 2015. 

Sur le même sujet

Puy-de-Dôme : mobilisation pour sauver la gendarmerie à Saint-Dier-d’Auvergne

Les + Lus