IMAGES. "Egorger tous les flics", "ACAB"... un mémorial des troupes de montagne dégradé près de Grenoble

Publié le Mis à jour le

Le mémorial national des troupes de montagne, près de Grenoble (Isère), a été la cible de plusieurs tags à l'encontre de la police. Les forces de l'ordre ont été averties, ce mercredi 3 février, par un particulier.

La syntaxe laisse à désirer mais le message est clair, violent : "Egorger tout les flics". Le monument du mémorial des troupes de montagne, situé sur le mont Jalla, sur la commune de Saint-Martin-le-Vinoux près de Grenoble, a été dégradé par des tags hostiles aux forces de l'ordre. La police de Grenoble a été avertie par des photos envoyées par un particulier, ce mercredi 3 février au soir.

Sur certains murs du monument, des tags à la peinture rouge mentionnent "Mort aux gradés", "ACAB" (initiales de "All cops are bastards", en anglais) ou encore trois petits points rapprochés. Ce symbole, que l'on prête au milieu anarchiste mais qui s'est répandu à d'autres sphères depuis, signifie historiquement "mort aux vaches", en rapport avec les autorités.

Des constatations sont effectuées sur place ce jeudi 4 février par la police de Grenoble. L'identité judiciaire (IJ) s'est rendue sur les lieux pour des prélèvements photos ainsi que pour regarder si des images de vidéo-surveillance sont exploitables. Il sera ensuite demandé à la mairie de passer un coup de peinture sur les tags.

Un monument en hommage à 150 000 soldats

Ces dégradations ne sont pas passées inaperçues du côté de la mairie de Grenoble. Le maire Eric Piolle a jugé "inacceptables" les appels à la violence contre "les gardiens de la paix" :

Le mémorial, qui surplombe la ville de Grenoble, a été construit en l'an 2000. Il rend hommage à 150 000 soldats des troupes de montagne morts depuis la création, en 1888, de ce corps d'armée.