DÉCRYPTAGE. Elections européennes 2024 : ce qu'il faut retenir du scrutin en Isère, Savoie et Haute-Savoie

Dans les Alpes du Nord comme au niveau national, le RN est le grand gagnant des élections européennes en Isère, Savoie et Haute-Savoie. Résultat historique à Annecy, déroute des écologistes à Grenoble, raz-de-marée du Rassemblement national en Savoie et dans le Nord-Isère... Analyse et décryptage des résultats.

Le Rassemblement national vire en tête dans les trois départements alpins. La liste conduite par Jordan Bardella est arrivée première des élections européennes avec une confortable avance en Isère, Savoie et Haute-Savoie ce dimanche 9 juin.

Résultat historique en Haute-Savoie, déroute des écologistes à Grenoble, raz-de-marée RN en Nord-Isère... Voici ce qu'il faut retenir de ces élections dans les Alpes du Nord.

Victoire historique du RN à Annecy et en Haute-Savoie

Le RN arrive en tête d'une élection pour la première fois en Haute-Savoie. Avec 29,32 % des suffrages récoltés dans le département, la liste de Jordan Bardella arrive largement devant celle de Renaissance emmenée par Valérie Hayer (16,71 %), et le Parti socialiste (13,28 %). Le tout dans un contexte de participation élevée (53,59 %), près de quatre points supérieure au dernier scrutin européen de 2019.

Traditionnellement, le parti d'extrême droite récolte peu de voix en Haute-Savoie. Il avait obtenu 20,54 % des suffrages lors de la dernière élection présidentielle, près de trois points en deçà des scores nationaux du parti, et 18,12 % lors des précédentes élections européennes de 2019.

Annecy, ville préfecture dirigée par les écologistes depuis les dernières élections municipales, a également placé le RN en tête lors de ces européennes avec 21,89 % des voix. Un coup de tonnerre dans une ville qui vote habituellement au centre droit.

"C'est tout à fait logique", analyse Florent Gougou, politologue. "On était sur une campagne nationale avec une dynamique de vote sanction très puissante contre le président de la République. Cela touche tous les segments de l'électorat, tous les groupes sociaux."

En Haute-Savoie, le parti de Jordan Bardella obtient toutefois 2 points de moins par rapport à ses résultats nationaux. "C'est là qu'il reste des traces de l'ancrage à droite, ajoute Florent Gougou. Renaissance obtient 2 points de plus qu'au niveau national et Les Républicains 1 point de plus."

Les écologistes battus par le RN à Grenoble

Ce sont des résultats inattendus pour les Verts dans la capitale des Alpes. La liste des écologistes se hisse à la quatrième place (12,88 %) à Grenoble, derrière le Rassemblement national (13,53 %). Des chiffres qui peuvent paraître surprenants dans la première grande ville de France acquise par les écologistes en 2014, malgré un contexte qui reste favorable au parti.

"Dans toutes les villes tenues par les écologistes en France, on observe un recul semblable d'à peu près 10 points. C'est le recul des Verts entre les élections européennes 2019 et 2024 à Grenoble [qui passent de 22,36 % à 12,88 %, NDLR], qui reste l'une des villes les plus favorables aux écologistes en France", explique Florent Gougou.

"Ce qui fait la différence, c'est le niveau de départ. (Les Verts) font 5 % au niveau national, donc les 12,5% à Grenoble marquent une surperformance", ajoute le politologue, bien que les écologistes soient minoritaires face aux autres forces de gauche.

>> A LIRE AUSSI : Dissolution de l'Assemblée nationale : "C'est une prise de risque extrême", Eric Piolle fustige le "pari" d'Emmanuel Macron

Car Grenoble a placé la liste de La France insoumise, portée Manon Aubry, en tête des suffrages avec 21,87 % des voix, devant celle du Parti socialiste de Raphaël Glucksmann (21,19 %).

La "ceinture rouge" de Grenoble, ensemble de villes de l'agglomération longtemps acquises aux communistes, confirme sa bascule du côté du RN. Aussi bien Echirolles (26,18 %), Fontaine (26,02 %) que Saint-Martin-d'Hères (24,3 %) ont placé la liste de Jordan Bardella en tête ce dimanche, comme lors du précédent scrutin européen.

"Le RN arrive en tête au niveau national pour la troisième fois de suite. Il était déjà en tête dans toutes ces communes en 2019. La poussée de niveau est encore plus évidente parce que l'écart devient gigantesque, comme on peut le voir en France", compare Florent Gougou.

Raz-de-marée RN sur le Nord-Isère et la Savoie

Le Nord-Isère entièrement acquis au Rassemblement national. A partir de Voiron, toutes les communes du Nord du département ont voté majoritairement pour la liste de Jordan Bardella, avec des scores parfois largement au-dessus des résultats nationaux du parti. Le RN a ainsi récolté 55,57 % des voix à Montalieu-Vercieu, 48,01 % à Charvieu-Chavagneux, 49,7 % aux Avenières Veyrins-Thuellin, ou encore 39,02 % à Saint-Quentin-Fallavier.

"Ce sont des endroits où le RN avait déjà probablement fait plus de 50 % au second tour de l'élection présidentielle en 2022. Il y a un terreau d'électeurs favorables à leurs idées. Evidemment, quand il y a une dynamique nationale autour du parti, il continue de progresser dans ces communes", note Florent Gougou.

Du côté de la Savoie, les communes qui n'ont pas placé le RN en tête se comptent sur les doigts des deux mains. Un territoire où le parti de Jordan Bardella progresse encore, comme c'est le cas au niveau national. "Les gens sont très en colère contre le gouvernement et mécontents de son action, c'est ce que ça veut dire", résume le politologue.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité