Euro 2021 : cinq anecdotes méconnues sur la jeunesse d'Olivier Giroud à Grenoble

Né à Chambéry et formé au Grenoble Foot 38, l'attaquant de l'équipe de France a un statut de remplaçant en ce début d'Euro 2021. Il dit pourtant "avoir les crocs d'un mec de 20 ans". C'est en effet dans sa jeunesse grenobloise qu'il puise une partie de sa force. 

Olivier Giroud sous le maillot du GF39, en août 2008.
Olivier Giroud sous le maillot du GF39, en août 2008. © Henri PORCHIER / MAXPPP

Olivier Giroud est le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus, avec 46 buts au compteur. Mais depuis le début de l'Euro 2021, l'Isérois, né à Chambéry en 1986, a laissé sa place de titulaire à Karim Benzema. Ce sera sans doute encore le cas ce 23 juin face au Portugal. Un coup dur pour Olivier Giroud, champion du monde 2018 avec les Bleus et toujours très performant en équipe de France. Comme toujours depuis le début de sa carrière, l'attaquant ne baisse pas les bras. "J'ai bientôt 35 ans, mais j'ai les crocs d'un mec de 20 ans", a t-il confié au journal Le Figaro lundi 21 juin

À 20 ans justement, Olivier Giroud jouait au Grenoble Foot 38. Dans le club qui l'a formé au pied des Alpes, l'attaquant avait déjà dû enjamber les obstacles pour faire éclater son talent. Retour en cinq épisodes sur la jeunesse iséroise du meilleur buteur en exercice de l'équipe de France, entre assiduité à l'entraînement, vie de famille et gros mental.

Visionnez ce but décisif inscrit par Oliver Giroud en Ligue 2 sous le maillot du Grenoble Foot 38

 

1. L'une des principales qualités d'Olivier Giroud est sa puissance de frappe. En reprise de volée ou sur un tir de loin, l'attaquant de Chelsea est redoutable. Un atout qu'il doit notamment aux heures d'entraînement en solitaire à taper de la balle sur un mur en béton coincé entre le stade de football et les terrains de tennis de la petite commune de Froges, dans la vallée du Grésivaudan, où Olivier Giroud a signé sa première licence en club entre 1994 et 1999. "On attaquait l’entraînement à 14h et il venait une heure avant contre ce mur, seul. Il recommençait, pendant une heure, après l’entraînement", racontait le président du FOC Froges, Brahim Khennine, à Ouest-France

2. Son modèle a d'abord été son grand-frère. Si Olivier Giroud est devenu le deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, il le doit en partie à son aîné Romain. Ce dernier a fréquenté le centre de formation de l'AJ Auxerre quand Olivier était encore un minot. Finalement, son grand frère n'est jamais devenu professionnel malgré plus d'une quarantaine de sélections dans les équipes de France de jeune. Avec du recul, Romain Giroud a estimé avoir quitté trop tôt le cocon familial. Quand son cadet a commencé à percer, il lui a donc conseillé de ne pas partir trop tôt, trop loin comme lui. "Auxerre [en jeunes], c'était alléchant, mais Romain m'avait conseillé de ne pas y aller. Il estimait que je n'étais pas prêt. Il avait raison. J'ai été présélectionné une fois en jeunes à Clairefontaine et je n'ai pas su saisir ma chance: trop gentil, trop cérébral", avait confié Olivier Giroud à son arrivée en équipe de France en 2011, comme le rapportait à l'époque le magazine L'Express.

3.  Olivier Giroud a connu sa première sélection lors d'un stage en 2001 avec l'équipe de France des moins de 16 ans, au côté de Yoann Gourcuff et de Yohan Cabaye. À l'époque, Olivier Giroud n'était pas aussi prometteur qu'un joueur comme Yoann Gourcuff. Pourtant, 20 ans plus tard, il compte bien plus de sélections et de buts au compteur que l'ex-meneur de jeu bordelais. 

4. Prudent sur ses chances de devenir footballeur professionnel, Olivier Giroud avait tenu à poursuivre ses études jusqu'en deuxième année de licence STAPS à la fac de Grenoble. Il avait auparavant obtenu un bac ES en sport-études. "J’ai souhaité aller au bout de mes études pour devenir prof de sport ou préparateur physique, et avoir un bagage si le football ne marchait pas", avait-il déclaré lors d’une conférence à Sciences Po Paris, selon le journal Les Echos.  

5. L'entraîneur du Grenoble Foot 38 ne croyait pas en lui. Au Grenoble Foot 38, Olivier Giroud n'avait pas la même efficacité qu'en équipe de France. En l'espace de deux saisons et 27 matchs, il ne marque que deux buts. Le natif de Chambéry dira plus tard que l'entraîneur grenoblois Mécha Bazdarevic ne croyait pas en lui, en glissant à Giroud qu'il n'aurait pas le niveau pour jouer en Ligue 2. "Mécha Bazdarevic m'avait dit exactement : ''tu n'as pas le niveau pour jouer en L2, encore moins en L1''. Peut-être qu'à l'époque, je n'étais pas assez bien exploité", affirmait Giroud en 2012, lors d'un rassemblement de l'équipe de France. Prêté par Grenoble au FC Istres alors en National, Giroud marquera 14 buts lors de la saison 2007-2008. 

Plus d'une décennie plus tard, Olivier Giroud déclare toujours son amour au maillot du GF 38

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport