Finale de la coupe du Monde : après la défaite de la France face à l'Argentine, des incidents à Grenoble et deux blessés du côté des policiers

Plus de 600 personnes se sont réunies hier soir dans le centre-ville de Grenoble après la défaite de la France face à l’Argentine lors de la finale de la Coupe du monde au Qatar. Des échauffourées ont éclaté entre supporters et force de l’ordre faisant des blessés notamment du côté des pompiers et des policiers.

Ils n’ont pas gagné… Et pourtant. Des centaines de supporters, près de 600, se sont rassemblés hier soir dans les rues de Grenoble après la défaite de la France aux tirs au but, face à l'Argentine, en finale de la Coupe du monde de football. Klaxons, pétards et feux d’artifices… ont explosé dans la capitale des Alpes.

Les pompiers de l’Isère ont été sollicités à de nombreuses reprises, près de 80 fois, pour intervenir sur des feux de poubelles, des feux de voitures ou des incendies sur du mobilier urbain.

Deux policiers et un pompier blessés

Suite à ces interventions, des blessés légers sont à déplorer visés par des bouteilles et autres projectiles : deux personnes chez les CRS et une personne du côté des sapeurs-pompiers. Selon la police de l’Isère, plusieurs véhicules ont été impactés par des jets de pierres et de mortier.

En Isère, les forces de l'ordre n'ont procédé à aucune intervention. A plusieurs reprises, ils ont usé de grenades et bombes lacrymogènes pour disperser la foule, le calme est revenu dans les rues grenobloises aux alentours de 21h30 ce dimanche soir. 

Des échauffourées ont éclaté dans d'autres villes comme à Paris, Nice et Lyon, au total, près de 227 personnes ont été interpellées en France.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité