Le Fustal Joga permet aux filles de faire du sport au Village Olympique de Grenoble

Le sport souffre toujours de sexisme dans notre pays. Le foot, ce serait pour les garçons, et pas pour les filles. Au Village Olympique de Grenoble, le Futsal Joga se bat contre ces clichés. Le club a monté une section féminine qui permet à toutes les filles du quartier de faire du sport.

Au départ, le futsal au Village Olympique, c'était classique... rien que des garçons ! Et puis, quelques filles ont voulu jouer, elles aussi. Il faut dire qu'ici, pour elles, comme dans beaucoup de quartiers pauvres, l'offre sportive est plutôt rare. 

Le soir de notre venue, elles sont peu nombreuses... la caméra en a sans doute effrayé quelques-unes. Elles souffrent en effet de cette fameuse pression familiale, ou sociale, qui les enferme dans des rôles bien définis.

Le Futsal Joga lutte justement contre tout çà : le sexisme, le machisme, voire l'auto-censure.

Au gymnase du Village Olympique, même les filles voilées peuvent jouer. Ce n'est pas le cas dans le Championnat officiel, où le voile est interdit.

durée de la vidéo: 02 min 44
Le Futsal Joga au Village Olympique

Ici, elles se sentent en confiance, elles jouent à leur rythme. La plupart ne pratiquaient aucun sport auparavant, même pas au collège.

Pour certaines, le Futsal joue le rôle de tremplin. Elles y puisent la force de réaliser leur rêve... Hind, par exemple, s'est lancée dans la boxe thaï, et c'est même la seule fille de son club.

Au Village Olympique, le Futsal Joga leur permet tout simplement de s'épanouir. Et il fait même des émules, d'autres équipes se sont créées dans l'agglomération grenobloise pour participer au championnat lancé par le club.

D'autres clubs locaux avec section féminine : la Villeneuve de Grenoble, Saint-Martin d'Hères, Echirolles, Fontaine, Voiron, Pont-de-Claix.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
femmes société sport football football féminin politique sorties et loisirs