Grenoble accueille la 13e édition du Challenge mondial d’épée

© Xavier Schmitt
© Xavier Schmitt

Beau plateau d'escrime ce week-end, 3 et 4 novembre 2018 à Grenoble. Le club local, l'un des meilleurs de France, accueillait le Challenge mondial d'épée catégorie cadet, plus de 300 filles et garçons de 15 à 17 ans, venus d'une quinzaine de pays d'Europe.

Par Mai-Linh Nguyen-Stephan

Samedi 3 novembre 2018 et dimanche 4 novembre 2018, le club d’escrime Parmentier organisait la 13e édition du Challenge mondial d’épée dans la Halle Clémenceau de Grenoble en Isère. 

Cette épreuve compte pour grimper dans le classement européen et accéder à une sélection en équipe nationale. 

Une discipline qui se féminise de plus en plus, et le club grenoblois est réputé pour la formation féminine.

Sophie Chavigny, 15 ans, est une épéiste prometteuse. Elle est championne de France par équipe et première au classement européen. 

« Ce qui me plaît dans cette discipline, c’est que ça me permet d’avancer dans la vie d’être plus forte mentalement et d’être concentrée » explique la jeune fille. 

Les 200 cadettes, venant de 15 pays d'Europe, visent toutes le classement international et une sélection en équipe nationale. 

Les matchs se jouent en trois manches de trois minutes sur 15 points, 15 touches détectées par un système électrique. 

Le club grenoblois est un creuset pour l'épée au féminin, et un tremplin vers les compétitions internationales depuis des années. 

« Historiquement, il y a beaucoup de filles du club qui se sont hissées au plus haut niveau national et international » raconte l'entraîneur national, Pierre Moigneteau. 

Sophie Chavigny, elle, a deux ambitions : le prochain championnat du monde et les Jeux olympiques de 2024, à Paris. 

Reportage de Xavier Schmitt, Nathalie Rapuc et Pierre Maillard 
 

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus