A Grenoble, Action non-violente COP 21 et Les Amis de la terre ont “nettoyé” deux agences de la Société Générale

© JC Solari/France 3 Alpes
© JC Solari/France 3 Alpes

Ce 8 septembre à Grenoble, Action non-violente COP 21 et Les Amis de la terre ont "nettoyé" deux agences de la Société Générale. Comme dans 60 autres villes de France, les associations voulaient dénoncer l'implication de la banque dans plusieurs projets d'exploitation de gaz de schiste. 

Par Jean-Christophe Pain

Ce 8 septembre à Grenoble, Action non-violente COP 21 et Les Amis de la terre ont "nettoyé" deux agences de la Société Générale. Comme dans 60 autres villes de France, les associations voulaient dénoncer l'implication de la banque dans plusieurs projets polluants. Pour ces associations, la Société Générale "continue d’apporter son soutien aux industries fossiles les plus impactantes pour les populations : le gaz de schiste, le charbon, les sables bitumineux, les forages en eaux profondes et en Arctique, les terminaux de gaz naturel liquéfié."
 
© JC Solari/France 3 Alpes
© JC Solari/France 3 Alpes

Selon ces "manifestants", la Société Générale serait engagée dans le conseil financier et l'investissement de plusieurs projets d'exploitation de gaz de schiste aux USA. Deux projets déjà existant, et 35 autres en cours de réalisation. 

Pour Amélie Fondevilla d’Alternatiba Grenoble,  "la Société Générale est la première banque française à soutenir les énergies sales. Elle est même la première banque au monde à soutenir l’exportation et donc l’expansion du gaz de schiste aux Etats-Unis, alors que l’extraction de ce dernier est interdite en France ! Nous avons honte qu’une banque française détienne ce triste palmarès au niveau international, alors que d’autres à l’image de BNP Paribas ont fait le choix responsable de se retirer entièrement de ce secteur".

Cette action insolite et symbolique a été planifiée une semaine avant l'ouverture du Sommet mondial d'action pour le climat, à San Francisco. Si la banque ne saisit pas cette occasion, les militants sont bien déterminés à poursuivre la mobilisation. Ils appellent dès à présent à organiser une opération de nettoyage de grande envergure à l’agence centrale de Société Générale boulevard Haussmann à Paris le vendredi 14 décembre, jour de la fin annoncée de la 24ème Conférence des Nations-Unies sur le climat (COP24).  






 

Sur le même sujet

Les + Lus