Grenoble : un appel à témoin a été lancé dans l'affaire de l'incendie volontaire d'un bâtiment d'Enedis

11 véhicules détruits et 2 endommagés dans l'incendie criminel d'un bâtiment Enedis / © France 3 Alpes
11 véhicules détruits et 2 endommagés dans l'incendie criminel d'un bâtiment Enedis / © France 3 Alpes

Un appel à témoin a été lancé par les gendarmes de la section de recherche de Grenoble dans l'affaire de l'incendie volontaire d'un bâtiment d'Enedis, à Seyssinet-Pariset, qui a détruit onze véhicules se trouvant à l'intérieur, lundi 13 janvier. 

Par SMl

Dans la nuit de dimanche à lundi 13 janvier, un incendie potentiellement criminel a détruit un bâtiment du fournisseur d'électricité Enedis ainsi que onze véhicules se trouvant à l'intérieur, à Seyssinet-Pariset, près de Grenoble (Isère).

Ce jeudi 16 janvier, la section de recherche de la gendarmerie a lancé un appel à témoin pour récolter toute information à ce propos.
 

"Toute personne susceptible d'apporter le moindre élément (comportement d'individus ou de véhicules troublant, suspect), est invité à contacter le 06 27 84 37 55", a-t-elle indiqué. 
 

L'incendie du local a été revendiqué sur un site anarchiste, corroborant la piste volontaire. Le procureur de la République de Grenoble, Eric Vaillant, avait notamment proposé au parquet national anti-terroritste de se saisir de l'affaire, ce que ce dernier a refusé. Deux juges d'instruction grenoblois ont donc été saisis. 

"Ce sont des enquêtes difficiles, avait déclaré Eric Vaillant. Les auteurs des faits sont particulièrement prudents et vigilants (...) Nous avons à faire à un groupe très organisé."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus