• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : un atelier d'arpilleras à la mémoire des victimes de la dictature Pinochet

© France3Alpes
© France3Alpes

A Grenoble, des éxilés du Chili proposent des ateliers d'arpilleras, à la mémoire des victimes de la dictature du général Pinochet. 

 

Par Daniel Despin

Le 11 septembre 1973, un coup d'Etat militaire mené par le général Pinochet renversait le gouvernement de Salvador Allende. Le Chili allait alors vivre l'une des pires dictatures d'Amérique du Sud. Beaucoup de Chiliens sont contraints à l'exil et certains d'entre eux sont accueillis à Grenoble.

Pour entretenir ce devoir de mémoire, des chiliennes exilées à Grenoble, conçoivent des Arpilleras. Ces tableaux colorés en tissu, typiques des pays d'Amérique du sud leur servent de moyen d'expression, un savoir-faire qu'elles essayent de transmettre.

Deux d'entre-elles, Nivia et Antonieta, organisent des ateliers de création d'arpilleras, un samedi par mois, à la Pirogue, le café associatif du quartier de l'Abbaye à Grenoble. Leur témoignage, dans ce reportage de Vincent Habran et Yves-Marie Glo.

 
Les arpilleras de Grenoble

 

Sur le même sujet

Manifestation CHU Grenoble Alpes.

Les + Lus