Grenoble : enquête ouverte après la disparition inquiétante d'un étudiant américain

Ken Deland, un étudiant américain de 22 ans a été signalé disparu le 29 novembre à Grenoble. Il semble avoir quitté la ville "volontairement".

Une enquête a été ouverte par le parquet de Grenoble après la disparition inquiétante d'un étudiant américain de 22 ans. Ses camarades ont donné l'alerte le 29 novembre, indique le procureur Eric Vaillant.

Le jeune homme, venu effectuer des études de français à Grenoble, aurait indiqué à plusieurs personnes "être arrivé en France insuffisamment préparé et avoir des difficultés pour se faire des amis", explique le procureur ce lundi 12 décembre.

L'étudiant semble avoir quitté la ville "volontairement". "Il a évoqué par ailleurs qu'il souhaitait se rendre à Marseille avant de repartir aux Etats-Unis" ce jeudi, ajoute le magistrat.

Signalement relayé dans les médias américains

La disparition a été très relayée dans les médias américains. Les parents du jeune homme se sont exprimés à plusieurs reprises "craignant le pire" pour leur fils : "Ca ne ressemble pas à Ken de ne pas nous donner de nouvelles et de ne pas nous dire ce qu’il se passe", a déclaré son père sur la chaîne de télévision américaine, ABC News.

Un site internet, intitulé Findkendeland a même vu le jour, tenu par les parents du jeune disparu.

Sur ce site, la famille précise que Ken Deland mesure 1m82 et pèse environ 86 kilos et qu'il a les cheveux blonds. Elle ajoute qu'il a été vu pour la dernière fois dans un magasin de Montélimar le 3 décembre portant une veste rouge, une écharpe, un bonnet gris et un jean bleu marine. 

Toute personne disposant d'informations sur cette disparition est appelée à contacter le 06 21 86 67 94.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité