• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : un homme suspecté de trafic de drogue, ses armes à feu et 300 000 euros de marchandises saisies

Photo d'illustration. / © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Photo d'illustration. / © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Un trafiquant de drogue présumé a été interpellé à Grenoble mardi 21 mai. Une vingtaine de kilos de drogue, deux armes à feu et plus de 30 000 euros en argent liquide ont été saisis. Il sera jugé le 28 juin.

Par M.D.

Grosse saisie de drogue à Grenoble, mardi 21 mai. Un homme de 27 ans, suspecté d'être un trafiquant, a été interpellé par les policiers de la brigade anti-criminalité alors qu’il "effectuait des allers et retours suspects entre deux véhicules boulevard de l’Esplanade", indique le procureur de la République.

C'est surtout la fouille du véhicule du suspect qui se montre fructueuse. A l'intérieur : 23,3 kilos de résine de cannabis, 1 kilo d’herbe de cannabis, 200 grammes de cocaïne, un pistolet automatique et 33 155 euros d'argent liquide. Une enquête, menée par l’antenne de police judiciaire de Grenoble, est toujours en cours. Elle a permis la fouille du domicile du suspect.

 

333 900 euros de marchandises saisis


Une fois de plus, la saisie a été concluante avec la découverte d'un fusil à pompe et de 13 kilos supplémentaires d’herbe de cannabis. "Compte tenu des prix de revente moyens des stupéfiants, la valeur des marchandises saisies peut être estimée à 333 900 euros", ajoute Eric Vaillant, procureur de Grenoble.

Lors de ses auditions, l'homme a refusé de communiquer des éléments permettant d'orienter l'enquête. Il prétend être une "nourrice", stockant les stupéfiants et l’argent sous la menace des trafiquants contre une rémunération de 1 000 euros. Et le mis en cause dit posséder des armes par peur d'être agressé.
 
Déféré en audience de comparution immédiate ce jeudi 23 mai, le trafiquant présumé a sollicité un délai pour préparer sa défense. Il a été placé en détention provisoire dans l’attente de son jugement fixé au 28 juin, il encourt 10 ans d’emprisonnement.

 

Sur le même sujet

Partez sur les traces des résistants dans les Combrailles (63)

Les + Lus