Grenoble lance une application pour "envie pressante" : des commerçants ouvrent gratuitement leurs toilettes au public

La Ville de Grenoble vient de lancer l'application "Ici Toilettes" pour permettre aux visiteurs de trouver les sanitaires gratuits les plus proches afin de soulager une envie pressante. Un dispositif déjà en place dans 2 autres villes en France et scruté par Paris en vue des Jeux Olympiques 2024.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Vous avez sûrement été déjà confronté à cette situation ! En pleine balade dans le centre-ville, une envie pressante vous vient, et vous savez qu'il est impossible de se retenir jusqu'au domicile. Pour éviter ces circonstances embarrassantes, la Ville de Grenoble a lancé le 15 décembre dernier l'application "Ici Toilettes". Un outil permettant de localiser les sanitaires publics les plus proches mais aussi les commerces ouvrant la porte de leurs WC gratuitement.

Dix commerçants participants

Pour cette première année d'expérimentation, la Ville de Grenoble a ouvert l'initiative à une poignée de commerçants. Après des recherches menées par les gestionnaires de l'application "Ici Toilettes", un partenariat a été signé avec dix établissements volontaires du centre-ville de la capitale des Alpes.

Parmi eux, le café "L'Impertinence" n'a pas hésité à répondre à l'appel. "J'ai trouvé le concept super. On acceptait déjà que les personnes utilisent nos toilettes avant donc cela ne change rien pour nous. En plus, cela m'est déjà arrivé. Et j'étais bien contente que des bars me permettent de soulager mon envie pressante", explique Marie Duthu, la gérante.

Désormais, en cas d'envie pressante, les visiteurs pourront se réfugier dans un de ces établissements partenaires sans avoir à consommer. "Cela peut même être un petit coup de projecteur. Si cela peut permettre à des gens de découvrir le lieu, et de passer le pas de la porte, c'est tant mieux !" ajoute Marie Duthu.

20 000 euros investis par la Ville

Pour connaître les sanitaires disponibles à proximité, la Ville de Grenoble a investi 20 000 euros pour déployer l'application "Ici Toilettes". Déjà déployée à Nantes et Montreuil, cette plateforme permet de géolocaliser l'utilisateur et de l'informer des horaires d'ouverture des établissements partenaires.

"Pas besoin de créer de compte, l'application est simple d'utilisation. On sait si les toilettes sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et on peut même laisser un commentaire pour informer les prochains usagers sur la propreté ou encore l'ouverture de ces sanitaires", précise Gilles Namur, adjoint en charge des espaces publics à la Ville de Grenoble.

Le budget dépensé par la mairie recouvre les frais d'exploitation du logiciel, mais aussi l'indemnisation des commerçants par "Ici Toilettes". En cas de participation, chaque établissement reçoit 100 euros hors taxes par mois. "Ce n'est pas cela qui va nous faire vivre. En tout cas, on ne fait pas cela pour ça. D'autant plus qu'on ouvrait les portes de nos toilettes déjà avant l'application" rappelle Marie Duthu, gérante du café l'Impertinence.

Un complément de l'offre de WC publics

Si l'on ne dispose pas de l'application "Ici Toilettes", il est possible de reconnaître les commerces partenaires grâce à une étiquette violette collée sur leur devanture. Un moyen précieux de savoir si l'établissement autorise l'accès de ses toilettes gratuitement.

Pour la Ville de Grenoble, ce dispositif lui permet de renforcer son offre de toilettes. Même si la commune décompte près d'un WC public pour 3 200 habitants, soit l'une des villes les mieux dotées de France, son parc de sanitaires présente quelques défauts : "Aujourd'hui, on a certaines de nos toilettes qui sont vétustes. D'autres ne sont pas accessibles aux femmes en raison de leur ancienneté. Mais nous avons surtout un problème de répartition notamment dans l'hypercentre de Grenoble. Il n'y en a pas assez pour des raisons d'espace, de réseau mais aussi en raison des contraintes imposées par l'Architecte des bâtiments de France" confie l'élu, Gilles Namur.

"Notre patrimoine toilettes va augmenter de 40 %"

Grâce aux dix commerçants partenaires de l'application "Ici Toilettes", la mairie entend offrir des sanitaires gratuits pour tous. "C'est important pour des personnes en situation de précarité qui n'ont pas accès à un logement, mais c'est aussi important pour d'autres populations. Par exemple, c'est un sujet d'inquiétude pour les personnes âgées ou encore les parents qui emmènent leurs enfants au parc. En cas d'envie pressante, il leur faut des toilettes à proximité lors de leur sortie." ajoute l'adjoint en charge des espaces publics.

Sur l'application, les WC publics sont également visibles par ses usagers. Leurs caractéristiques ainsi que leurs services proposés sont indiqués permettant par exemple de savoir s'il s'agit d'urinoirs ou encore si une table à langer est mise à disposition.

Aujourd'hui, la Ville de Grenoble désire augmenter leur nombre dans les zones "tendues", c'est-à-dire fréquentées. Et parmi les priorités, figure l'accessibilité aux personnes à mobilité réduite : "A terme, fin 2024 avec les sanitaires que l'on ajoute et l'opération "Ici Toilettes", notre patrimoine toilettes va augmenter de 40 % et elles seront toutes accessibles PMR" détaille Gilles Namur.

Pour atteindre ces objectifs, la mairie affirme que cinq blocs toilettes automatiques seront installés d'ici 2025 dans la capitale des Alpes. Et si l'expérimentation de l'application "Ici Toilettes" s'avère concluante, la Ville ouvrira ses partenariats à un plus grand nombre de commerçants.