Grenoble : un millier de personnes défilent contre les violences faites aux femmes

Publié le
Écrit par SMl avec Jean-Christophe Pain et Yves-Marie Glo

Ce samedi 21 novembre, environ un millier de manifestants ont marché dans les rues de Grenoble à l'appel de nombreux collectifs féministes et syndicats, à l'occasion de la journée internationale contre les violences faites aux femmes. 

A l'appel de plusieurs collectifs et syndicats, dont Nous Toutes 38, Osez le féminisme ! ou encore la plateforme Droits des femmes de l'Isère, près d'un millier de manifestants se sont réuni au départ de l'hôpital couple-enfant de la Tronche, avant de marcher dans les rues de Grenoble pour faire entendre leurs revendications, quatre jours avant le 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.
 
"A cause du confinement, c'est encore plus important que d'habitude de se battre contre les violences faites aux femmes. C'est donc encore plus important que d'habitude de faire une manifestation dans la rue, d'être présent et de rendre visible cette question des violences, explique Alice, membre de la plateforme Droits des femmes de l'Isère sur la page Facebook de l'organisation. Nous, les femmes et les minorisés de genre, on sera dans la rue pour la reprendre, réaffirmer nos droits. Cette manifestation se terminera de nuit, car même la nuit, la rue est à nous et même la nuit, on a le droit de se promener."
 
En France, en 2019, le nombre de féminicides a augmenté de 21% par rapport à l'année précédente, selon les données du ministère de l'Intérieur. 149 femmes ont été tuées l'année dernière, dont 16 en région Auvergne-Rhône-Alpes. Cinq victimes habitaient dans le Rhône, quatre en Isère et trois en Haute-Savoie. Au 9 novembre 2020, le collectif Féminicides par compagnon ou ex a déjà dénombré 81 victimes.