Grenoble, "on lui doit beaucoup" : Thomas Pesquet fait de la pub pour la ville depuis la station spatiale internationale

Samedi 10 juillet, Thomas Pesquet a partagé une photo aérienne de Grenoble sur les réseaux sociaux. L’astronaute rend hommage à la capitale des Alpes où a été conçu un congélateur indispensable sur la station spatiale internationale.
L'astronaute Thomas Pesquet depuis la station spatiale internationale (ISS) en avril 2021.
L'astronaute Thomas Pesquet depuis la station spatiale internationale (ISS) en avril 2021. © EUROPEAN SPACE AGENCY / AFP

Après avoir publié une photo des lacs régionaux prise depuis la station spatiale internationale le 6 juillet, Thomas Pesquet s’intéresse une nouvelle fois aux Alpes.

Ce samedi, il a partagé une prise de vue aérienne de Grenoble sur ses réseaux sociaux. "Grenoble, en Isère. On lui doit beaucoup sur la station" légende-t-il, avant de précisier que c’est dans la capitale des Alpes qu’a été conçu "MELFI", un congélateur qui permet aux astronautes de l’ISS de conserver toutes sortes d’échantillons.

 

Lors de sa précédente mission dans l'espace, Thomas Pesquet racontait déjà sa fascination pour cet outil conçu par Air Liquide, basé à Sassenage près de Grenoble. L’appareil permet de stocker des échantillons jusqu’à -80 degrés, permettant leur conservation pour que des scientifiques puissent les analyser sur terre.

"Il peut s’agir aussi bien de cellules animales et végétales étudiées dans le cadre d’expériences en biologie, que de sang, de salive, d’urine d’astronautes, entre autres... Il fonctionne avec du nitrogène et selon notre programme d'expériences à mener, on peut être amené à s'en servir quotidiennement" expliquait-il dès novembre 2016 sur les réseaux sociaux.

 

Grenoble, entre sciences et montagnes

Pour promouvoir la réputation de la ville, connue pour ses nombreux programmes scientifiques, l’astronaute a également cité l’accélérateur d’électrons, un gros cercle blanc visible sur la photo aérienne.

Dans la traduction de son message en anglais, Thomas Pesquet n’a pas manqué de décrire la ville de Grenoble comme "un endroit idéal pour les amateurs de sports d’hiver" car "les Alpes sont très proches". "En fait, vous pouvez même voir que la ville est prise en sandwich entre les montagne, sur la rivière Isère" a-t-il ajouté.

Cette publicité inattendue devrait plaire à l’agglomération Grenobloise, qui vient justement de lancer une campagne de communication contre les clichés qui nuisent à la ville.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace