Grenoble : pour Eric Piolle, "Macron abandonne la jeunesse" avec l’extension du pass sanitaire

Interrogé ce mercredi 14 juillet sur Europe 1, le maire de Grenoble et candidat à la primaire écologiste Eric Piolle a déploré qu’Emmanuel Macron "abandonne à nouveau la jeunesse" avec l'extension du pass sanitaire à des lieux de loisirs.
Le maire de Grenoble Eric Piolle est candidat a la primaire d Europe Ecologie Les Verts (EELV) pour les prochaines élections présidentielles
Le maire de Grenoble Eric Piolle est candidat a la primaire d Europe Ecologie Les Verts (EELV) pour les prochaines élections présidentielles © Alexis Sciard

L'accès aux cinémas et salles de spectacle va être à partir du 21 juillet soumis à la présentation d'un pass sanitaire, qui sera aussi nécessaire à partir de début août pour entrer dans les cafés et restaurants, trains, avions et autocars, a annoncé le président de la République lundi soir.

"Macron abandonne à nouveau la jeunesse", s'est exclamé Eric Piolle lors d’une interview sur la radio Europe 1. Les jeunes ont attendu, ont été les derniers à pouvoir se faire vacciner". 

"Ils sont abandonnés en France, comme le montrent leur record d'abstention, de consommation de drogue, un grand nombre de tentatives de suicide, le stress de Parcoursup... et là on leur dit 'cet été vous n'avez plus de vie', a argué l'édile grenoblois. "Ce n'est pas digne d'un pays, moi j'appelle les jeunes à soutenir la famille écologiste qui leur donne une voix", a-t-il ajouté.

Eric Piolle a critiqué le flou qui préside selon lui aux annonces depuis plusieurs mois, comme le montrerait la "souplesse" annoncée mardi pour certaines catégories de population tels les adolescents ou les employés des cafés: "Macron n'a pas une parole stable, il annonce un pass sanitaire pour le 1er août puis fait marche arrière, ce qui veut dire que ce n'était pas réaliste".

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections vaccins - covid-19 santé société covid-19