Grenoble : un trafic de stupéfiants et d'armes démantelé, sept personnes interpellées

Hôtel de police de Grenoble. / © Radio France/Maxppp
Hôtel de police de Grenoble. / © Radio France/Maxppp

Lundi 27 janvier, sept personnes ont été interpellées par la brigade des stupéfiants de l'Isère, à Grenoble, après plusieurs mois d'enquête. Elles ont été mises en examen pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. 

Par SMl

Lundi 27 janvier, sept personnes ont été interpellées dans une opération d'envergure associant plusieurs dizaines d'effectifs de la SD 38, du SIAAP (sécurité incendie et administratif des professionnels et particuliers) de la DDSP 38, et du RAID, selon les informations du procureur de la République, Eric Vaillant. 
 
Courant mai 2019, des investigations ont été menées par les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de l’Isère sur un box situé à Grenoble, servant visiblement de lieu stratégique à des trafiquants de drogue.


Des box qui servaient de dépôt de drogue et d'armes

Un couple était alors identifié. Il s'est avéré être un acteur important du réseau, puisqu'il apportait et récupérait des colis de drogue et d'armes dans ce box. D'autres box ont également été identifiés.

Un troisième individu, tout juste sorti de prison, a été identifié comme étant le donneur d'ordres dans le cadre de ce trafic de stupéfiants et d'armes. Les enquêteurs avaient repéré de nombreux flux d'argent le concernant, en totale inadéquation avec ses revenus, tout comme pour sa compagne.


Des explosifs et des détonateurs découverts

Les suspects utilisaient de nombreux véhicules prêtés, loués, volés ou faussement immatriculés, ainsi que de nombreux téléphones portables. Malgré ces méthodes de dissimulation, tous les membres du réseau ont été identifiés.
 
Les perquisitions menées aux domiciles de ces individus ce lundi 27 janvier ont notamment permis la découverte d'un pain d’explosif C4, de 4 détonateurs, de cagoules, de diverses munitions et de 6900 € environ.


Association de malfaiteurs

Mercredi 29 janvier, trois suspects ont été déférés devant la juge d’instruction et quatre ce jeudi. Tous ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants et participation à une association de malfaiteurs.
 
Les défèrements devant le juge de la liberté et de la détention sont toujours en cours jeudi 30 janvier.
 

Sur le même sujet

Les + Lus