A Grenoble et La Tronche, les amendes de stationnement vont plus que doubler

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cécilia Sanchez
Les amendes pour stationnement non payé vont plus que doubler
Les amendes pour stationnement non payé vont plus que doubler © France 3 alpes / Jérôme Ducrot

Partout en France, les communes vont pouvoir fixer elles-mêmes le montant des amendes pour stationnement non payé. A Grenoble et La Tronche, elles vont plus que doubler.

C'est une mauvaise nouvelle pour les automobilistes. Ou en tout cas, pour ceux qui ne paient pas le stationnement à Grenoble et à La Tronche.


Amende à 35 euros

A partir du 1er janvier 2018, l'amende de stationnement va passer de 17 à 35 euros. Cette augmentation survient dans le cadre de la réforme de la dépénalisation du stationnement. Un terme qui signifie tout simplement que les communes auront la liberté de fixer les montants des amendes en début d'année prochaine.

Le prix de l'amende a été acté le 6 novembre en conseil municipal. Les tarifs des amendes pour les stationnements "très gênants" et "dangereux" restent à 135 euros.


"Matraquage des automobilistes"

Comme on pouvait le prévoir, la mesure ne fait pas l'unanimité. Les Républicains de l'Isère dénoncent "un matraquage des automobilistes". "Ceux qui parviennent à passer les barrages des entrées de Grenoble, à se faufiler dans le labyrinthe du plan de circulation sont attendus par la matraque de la contravention".

Matthieu Chamussy, président du groupe d'opposition au conseil municipal, critique une "hausse tout à fait disproportionnée" dans le cadre d'une "politique qui vise à discriminer les automobilistes". 


Quoi qu'il en soit, le nouveau montant des contraventions est acté. Grenoble, avec ce tarif à 35 euros, s'aligne sur les villes de Strasbourg, Bordeaux et Nantes. 


durée de la vidéo: 01 min 26
A Grenoble et La Tronche, les amendes de stationnement vont plus que doubler

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.