Grenoble : un homme en scooter fonce sur un policier municipal d'Echirolles et le blesse grièvement

Les faits se sont déroulés jeudi 23 septembre, avenue des Etats Généraux à Echirolles, lors d'un contrôle de scooters. Un des conducteurs a foncé délibérément sur l'un des policiers, grièvement blessé. Il a été interpellé.

Il était 10h45 ce jeudi, avenue des Etats Généraux à Echirolles, au niveau de la gare, lorsque des policiers municipaux en voiture et en patrouille ont remarqué deux scooters qui circulaient sur une voie piétonne.

Deux agents ont mis pied à terre pour contrôler les scooters et leurs quatre occupants. "Le conducteur de l'un des scooters a volontairement foncé sur l'agent, le percutant de plein fouet et le faisant chuter au sol", indique le rapport de la Direction Départementale de la Sécurité Publique.

Le conducteur a été immédiatement interpellé.

L'agent est sérieusement blessé. Il souffre d'un traumatisme crânien, d'une double fracture à la jambe gauche et de nombreuses dermabrasions sur le visage et des membres. Il a été pris en charge par les sapeurs-pompiers et évacué vers le service de déchoquage du CHUGA.

Le passager du scooter en revanche est en fuite, tout comme le conducteur du deuxième scooter qui n'a pour l'heure pas été identifié.

Durant l'intervention, la Police Nationale a dû être appellée en renfort : "plusieurs individus du quartier ont commencé à caillasser les agents, sans toutefois faire de blessé". Les auteurs de ces caillassages ne sont pas encore identifiés.

L'auteur présumé des faits, un jeune de 19 ans a été placé en garde à vue à 12h15. Le scooter qu'il conduisait n'était pas volé, mais le jeune homme est déjà connu de la justice. "Il a déjà été  condamné par le tribunal pour enfants et le tribunal correctionnel de Grenoble en 2021 notamment pour des faits de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique, outrage et refus d'obtempérer", indique ce soir le procureur-adjoint de la République de Grenoble Boris Duffau.

Le Parquet de Grenoble précise que l'enquête a été confiée à la Sûreté Départementale de l'Isère qui doit encore entendre des témoins et identifier le passager du scooter. Le policier est toujours hospitalisé. Le médecin légiste n'a pas encore été en mesure d'évaluer son incapacité totale de travail.

Que les personnes coupables des ces délits gravissimes, qui croient pouvoir faire leur loi,sachent qu’aucune intimidation n’entamera notre détermination à combattre les incivilités et l’insécurité sur Echirolles"



Dans un communiqué, Renzo Sulli a dénoncé "des actes absolument inqualifiables". Le maire d'Echirolles  tient a souligner combien "( notre) police municipale a su faire preuve d’un sang froid remarquable et est repartie, dès ce début d’après midi, assurer les missions prévues".


"Que les personnes coupables des ces délits gravissimes, qui croient pouvoir faire leur loi,sachent qu’aucune intimidation n’entamera notre détermination à combattre les incivilités et l’insécurité sur Echirolles. Nous continuerons, aujourd’hui comme demain, à mener les actions de proximité nécessaires, en collaboration avec les services de sécurité de l’État et la Justice" déclare-t-il ce soir

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers