• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grenoble : victime d'une intoxication à cause d'une courge trop mûre, elle perd ses cheveux

Image d'illustration / © Christian Watier/MaxPPP
Image d'illustration / © Christian Watier/MaxPPP

Une jeune femme habitant Grenoble a été victime d'une intoxication en consommant une courge trop mûre. Après avoir été prise de maux de ventre, elle a commencé à perdre ses cheveux au bout de quelques jours.

Par FT

Elle n’aurait jamais cru qu’une cucurbitacée soit responsable de ses malheurs. Charlène, une Grenobloise de 30 ans, a été victime d’une sérieuse intoxication alimentaire il y a quelques mois. La cause ? Une simple courge, raconte Le Parisien ce vendredi.

La jeune femme explique avoir cuisiné en décembre dernier un butternut acheté en grande surface. Mais lorsqu’elle goûte son plat, elle est rapidement dégoûtée par le goût amer. Une demi-heure plus tard, elle commence à avoir des maux de ventre, des crampes, des hallucinations et perd même connaissance.

"J’ai pensé que c’était une grosse gastro d’après les fêtes" confie-t-elle dans les colonnes du quotidien. Le lendemain, elle se sent beaucoup mieux mais au bout d’une semaine, ses cheveux commencent à tomber de manière spectaculaire. Cette chute inexpliquée s’aggrave au fil des semaines.

"Au bout d’un mois, ajoute-t-elle, ils partaient comme si j’avais mis de la crème dépilatoire. Quand je les lavais, j’entendais un craquement, ils cassaient à ras. J’étais affolée, paniquée".

Elle accuse d’abord une mousse achetée chez un coiffeur et fait un bilan sanguin. Finalement, la jeune femme, qui travaille dans un laboratoire de recherches médicales, passe ses cheveux au microscope.

Dans ses recherches, elle tombe sur une publication scientifique d’un certain Dr Philippe Assouly, qu’elle contacte sans perdre de temps.

Ils partaient comme si j’avais mis de la crème dépilatoire


Elle comprend alors que le fossoyeur de ses beaux cheveux bruns n'est autre que ce légume innocent en apparence. Si ce genre d'intoxication est rare, au moins deux autres auraient été répertoriées.

Une intoxication dûe à des cucurbitacées trop amères


Selon le spécialiste, cité par le quotidien, "l’intoxication provoquant la chute de cheveux se produit avec des citrouilles, courges, courgettes qui sont particulièrement amères". Le responsable serait un insecte pollinisateur qui transfère sur des courges cultivées de la cucurbitacine toxique.

"La toxine a attaqué mes cheveux dans le bulbe. Quand ils en sont sortis au bout d’une semaine, ils se sont cassés un par un", explique-t-elle, toujours dans Le Parisien.

Cette mesaventure est aujourd'hui un mauvais souvenir et ce désagrément n'est pas irréversible. La Grenobloise a fait recouper ses cheveux depuis et ils repoussent normalement.




Sur le même sujet

Interview du Général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27e BIM

Les + Lus