Isère : feux de voitures et tirs de mortiers, près d'une centaine d'interventions dans le département le soir d'Halloween

Publié le
Écrit par Antoine Belhassen .

Les pompiers de l'Isère ont été appelés près d'une centaine de fois pour des incendies de voitures, de containers ou de poubelles au cours de la soirée d'Halloween, entre ce lundi 31 octobre et ce mardi 1er novembre. Les pompiers, comme les forces de police, ont été pris à partie par des tirs de mortiers au cours de certaines interventions.

Les pompiers et les forces de l'ordre de l'Isère ont vécu une soirée d'Halloween des plus mouvementées. Les sapeurs-pompiers ont été appelés près d'une centaine de fois sur l'ensemble du département, dont une quarantaine de fois pour la seule métropole de Grenoble, au cours de la nuit du lundi 31 octobre au mardi 1er novembre.

La plupart des interventions concernaient des feux de voitures, de containers ou de poubelles. "Certaines équipes ont été prises à partie par des tirs de mortiers ou des jets de projectiles au cours de leur intervention", informe-t-on du côté des pompiers de l'Isère, sans mentionner de blessé.

Une voiture bélier projetée dans une vitrine 

A Grenoble, la police a également été prise pour cible par des tirs de mortiers, avenue Rhin et Danube, aux environs de 20h20. Aucun blessé n'a été à déplorer. Scène identique un peu plus tard, sur les coups de 23 heures, rue des Grottes de la Luire, à Echirolles.

A Vienne, dans le nord du département, les fonctionnaires ont été ciblés par une "dizaine de tirs de mortiers non touchants", peu avant minuit. Mais une des plus importantes interventions de la soirée a eu, de nouveau, lieu à Echirolles.

Peu avant 23 heures, la police repère un véhicule qui commence à prendre feu alors que celui-ci semble avoir été projeté dans la vitrine d'un restaurant inoccupé. La voiture est signalée volée. L'incendie se propage rapidement au local commercial "sérieusement dégradé". Les pompiers interviennent en urgence afin que les flammes ne se propagent pas aux commerces mitoyens. Au final, seuls les rideaux métalliques des deux commerces à proximité sont endommagés. Reste à savoir s'il s'agissait là d'un règlement de compte ou d'un acte gratuit...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité