Isère : un cas de grippe aviaire détecté à Brangues, des mesures mises en place

Publié le Mis à jour le
Écrit par O.B
Un cygne sauvage a été retrouvé mort à Bragues en Isère. Il était positif au virus de l’influenza aviaire, hautement pathogène.
Un cygne sauvage a été retrouvé mort à Bragues en Isère. Il était positif au virus de l’influenza aviaire, hautement pathogène. © SERHII HUDAK / AVALON / MAXPPP

Un cas de grippe aviaire a été détecté après la découverte d'un cygne sauvage retrouvé mort sur la commune de Brangues, a informé le préfecture de l’Isère ce vendredi 14 janvier. Des mesures de prévention sont mises en place pour éviter la diffusion du virus.

Un cas de grippe aviaire a été détecté sur la commune de Brangues (Isère), après la découverte d'un cygne sauvage retrouvé mort, a indiqué la préfecture de l'Isère ce vendredi 14 janvier.

Selon la préfecture, il s’agit du "premier cas mis en évidence dans le département" depuis automne 2021. "Le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène de type H5 a été mis en évidence sur un cygne sauvage trouvé mort sur la commune de Brangues en Isère", précise le communiqué.

Pour prévenir la diffusion du virus, le préfet de l’Isère a mis en place une zone de contrôle temporaire (ZCT) dans un rayon de 5 km autour du lieu où le cygne positif a été découvert.

Les communes concernées sont :

  • Arandon-Passins ;
  • Brangues ;
  • Creys-Mépieu ;
  • Les Avenières ;
  • Veyrins-Thuellin ;
  • Le Bouchage ;
  • Morestel ;
  • Saint-Victor de Morestel ;
  • Vézeronce-Curtin.

Eviter la transmission

"Des mesures sanitaires et des restrictions des mouvements des volailles et des autres oiseaux détenus et de leurs produits ont été définies par arrêté préfectoral pour une durée minimale de 21 jours."

L'objectif selon la préfecture de l’Isère est d'"éviter la transmission de la maladie de la faune sauvage vers les oiseaux détenus (élevages de volailles, basse-cours, oiseaux d’agrément…) par l’application stricte de mesures de biosécurité dans les élevages et par la mise à l’abri, la claustration ou la mise sous filet des oiseaux captifs".

Les virus de l’influenza aviaire hautement pathogène circulent activement dans la faune sauvage en Europe par l’intermédiaire des oiseaux migrateurs. Le 13 janvier 2022, la France comptait 151 foyers d’influenza aviaire hautement pathogène en élevage, 21 cas en faune sauvage et 5 en basse-cour.

Une trentaine de pays est actuellement touchée sur l’ensemble du continent européen.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.