Municipales 2020 à Grenoble : le meeting d'Olivier Noblecourt et Najat Vallaud-Belkacem chahuté

Pour son premier grand meeting de campagne, ce mardi 4 février 2020, Olivier Noblecourt, candidat à la mairie de Grenoble, a reçu le soutien de l'ancienne ministre de l'éducation Najat Vallaud-Belkacem et la visite d'étudiants et enseignants manifestants.

 
Olivier Noblecourt et Najat Vallaud-Belkacem en meeting à Grenoble
Olivier Noblecourt et Najat Vallaud-Belkacem en meeting à Grenoble © Céline Aubert
Olivier Noblecourt, candidat à la mairie de Grenoble avec le collectif Grenoble Nouvel Air organisait ce mardi son premier grand meeting de campagne soutenu par le PS. Le rendez-vous était donné à l’Institut de géographie alpine à partir de 18h30, avec comme invitée d'honneur, l'ancienne ministre de l'éducation Najat Vallaud-Belkacem. 

Avant même le début du meeting des tensions ont été observées lorsqu'un groupe d'étudiants s'est vu refuser l'entrée de la salle.

Un peu plus tard, alors qu'Olivier Noblecourt prenait la parole, un groupe d'enseignants chercheurs est intervenu, brandissant des banderoles pour la défense du service public et contre la réforme de la recherche. Ils disent ne pas se reconnaitre dans la gauche de l'ancien adjoint de Michel Destot et ancien délégué interministériel.
 
Et ils s'opposent à la tenue d’un meeting politique dans leur université alors qu'en numéro 3 sur la liste d'Olivier Noblecourt figure Patrick Lévy l’ancien président de l’Université Grenoble Alpes.

Un peu plus tard encore, des étudiants se décrivant comme "anarchistes" ont arboré des bandeaux sur l'oeil avec du faux sang pour protester contre l'armement de la police municipale. L'une des mesures pronées par le collectif “Grenoble Nouvel air” d'Olivier Noblecourt.
Un début de meeting chahuté donc qui n'a pas entamé le moral de Najat Vallaud-Belkacem. L'ancienne ministre avoue même, devant les 250 personnes venues assister au meeting, que l'ambiance d'une campagne "lui a manqué" !
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections