• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le Nobel de physique attribué à Gérard Mourou, diplômé de l'université de Grenoble

Gérard Mourou dans son laboratoire de l'école Polytechnique, à Palaiseau. Le prix Nobel de physique 2018 est aussi diplômé de l'université de Grenoble. / © AFP / Philippe Lopez
Gérard Mourou dans son laboratoire de l'école Polytechnique, à Palaiseau. Le prix Nobel de physique 2018 est aussi diplômé de l'université de Grenoble. / © AFP / Philippe Lopez

Le prix Nobel de physique a été attribué mardi à trois chercheurs : l'Américain Arthur Ashkin, la Canadienne Donna Strickland et le Français Gérard Mourou, pour leurs recherches sur les lasers. Ce dernier a été diplômé de l'université de Grenoble en 1967.

Par MF avec AFP

A 74 ans, le Français Gérard Mourou fait partie des trois lauréats du prix Nobel de physique. Le prix récompense pour moitié l'Américain Arthur Ashkin, 96 ans, et pour l'autre moitié Gérard Mourou et la Canadienne Donna Strickland, 59 ans.

Né en 1944 à Albertville (Savoie), Gérard Mourou a fait ses études à l'université de Grenoble, où il a obtenu une licence de physique en 1967. Il a poursuivi ses études à l'école Polytechnique, puis à l'université Paris VI, où il a passé une thèse de 3ème cycle (1970) et obtenu un Doctorat en Science (1973).

Professeur à Polytechnique, il a passé 30 ans de sa carrière aux Etats-Unis, notamment au sein de l'université de Rochester et l'université Ann Arbor dans le Michigan.

Il a été fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 2012.
 

Fierté en France et à Grenoble

"On est très fiers d'avoir pour la première fois un de nos anciens diplômés récompensé par un prix Nobel", a déclaré la présidence de l'Université Grenoble Alpes à France 3 Alpes. La fierté "d'avoir contribué à cette brillante carrière" est d'autant plus grande que "c'est un des critères très importants pour les classements internationaux comme Shanghaï".
 
L'université de Grenoble a conservé le diplôme de Gérard Mourou / © Dominique Semet / France 3 Alpes
L'université de Grenoble a conservé le diplôme de Gérard Mourou / © Dominique Semet / France 3 Alpes


"Nous sommes fiers de Gérard Mourou", s'est félicité mardi Emmanuel Macron sur Twitter, après l'attribution du prix Nobel de physique au chercheur français pour ses travaux sur les lasers.

 

Technique d'amplification des lasers

Les découvertes des trois lauréats ont "révolutionné la physique des lasers" et à la conception "d'instruments de précision avancée qui ouvrent des champs inexplorés de recherche et une multitude d'applications industrielles et médicales", a indiqué l'Académie royale des sciences à Stockholm.

Arthur Ashkin, désormais le lauréat Nobel le plus âgé toutes catégories confondues, a mis au point la "pince optique" qui permet de manipuler des organismes extrêmement petits comme les cellules, les particules et les virus.

Gérard Mourou, polytechnicien, et son étudiante Donna Strickland ont inventé la technique d'amplification des lasers, appelée "Chirped Pulse Amplification (CPA)", qui génère des impulsions ultracourtes et de très haute puissance.

Outre leur contribution à la physique du vide ou des trous noirs, les travaux des deux scientifiques ont permis d'opérer des millions de personnes dans le monde souffrant de myopie ou de cataracte.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus