"Nos villes ne sont pas des zoos" déclare le maire de Grenoble, agacé par la visite de Jean Castex et d’Olivier Véran en Isère, ce samedi

Publié le
Écrit par MCP avec V. Habran
durée de la vidéo : 01min 44
Conférence de presse d'Eric Piolle ©F3Alpes

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran sont attendus, ce samedi 29 janvier, à Grenoble et Echirolles (Isère), pour dresser un bilan des actions en faveur de la politique de la ville. Une délégation ministérielle pas du tout au goût d’Eric Piolle, le maire de Grenoble, qui dénonce une visite purement électorale.

Pas moins de 4 ministres pour accompagner Jean Castex en déplacement.  

Six mois après sa dernière visite en Isère, le Premier ministre et une partie de son gouvernement seront dans les quartiers de la Villeneuve d'Echirolles et Grenoble pour la tenue d'un comité interministériel de la ville ce samedi 29 janvier.  

Mais ce déplacement ne semble pas plaire au maire de Grenoble, Eric Piolle, qui a réagi lors d’une conférence de presse organisée la veille de la visite.  

"Nos villes ne sont pas des zoos, assène l’élu. Qu’une flopée de ministres parisiens se déplacent ici pour faire une réunion sans travailler avec nous, et prennent nos villes de façon générale, je crois que c’est un manque de respect".  

Une visite "électorale"

La confirmation du déplacement ministériel est tombée ce jeudi. Pour le maire de Grenoble, il s'agit d'une visite à caractère électoral. "A 70 jours de l’élection, je n’ai pas particulièrement envie de me retrouver à faire la danse du ventre avec des gens qui sont en campagne, et pas dans la même campagne que moi" lâche-t-il devant les journalistes.  

C'est l'ANRU, l'agence nationale pour la rénovation urbaine qui finance la transformation des quartiers politique de la ville. Officiellement, le chef du gouvernement vient pour dresser le bilan d'un an d'action en faveur de ces quartiers. 

 "En l’occurrence, je ne comprends pas pourquoi [cette visite, ndlr], et encore moins à la Villeneuve, s’interroge Eric Piolle. Parce que nous avons eu une réunion de l’ANRU la semaine dernière où nous n’avons pas eu les financements que nous demandions et qui sont attendus par les habitants".

Au-delà du comité interministériel de la ville, Jean Castex rencontrera des éducateurs, des médiateurs et associations qui œuvrent dans les deux quartiers.