Une pétition pour le suivi pédiatrique des maladies rares au CHU de Grenoble

© N. Rapuc / France 3 Alpes
© N. Rapuc / France 3 Alpes

Des mamans dont les enfants sont atteints de maladies rares ont lancé une pétition. Depuis décembre, leurs enfants n'ont plus de suivi médical au CHU de Grenoble. Deux médecins du service pédiatrique sont en arrêt-maladie pour burn-out.

Par Jean-Christophe Pain

Chaque semaine, Vanessa prépare les médicaments pour ces deux enfants atteints d'une maladie rare : l'hyperplasie congénitale des glandes surrénales.

Cette maladie génétique est le résultat d'un dérèglement hormonal et nécessite un traitement à vie. Pourtant, depuis décembre, plus aucun médecin ne les suit à l'hôpital couple-enfant du CHU de Grenoble, un établissement sous tension

Symptôme de ce mal-être au CHU : les deux médecins chargés du suivi de ces enfants sont en burn-out. Elles ont notamment dénoncé un management basé sur la rentabilité, une "maltraitance institutionnelle".

Une maman inquiète
Intervenante : Vanessa Atrhenay Maman de deux enfants malades Equipe : N. Rapuc, D. Albrand

En cas de mauvaise prise en charge, les enfants de Vanessa risquent une interruption de croissance, et leur pronostic vital peut être engagé.

Joint par téléphone, l'Hôpital couple-enfant de Grenoble nous a déclaré avoir décidé mercredi dernier de renforcer les équipes paramédicales. Mais pas de date déterminée, ni de médecin recruté pour l'instant.


Cette déclaration ne satisfait pas l'association Jeunes Diabétiques qui est confronté au même problème. L'association continue à demander au moins un poste de médecin supplémentaire. Et attend toujours une décision quant à l'absence prolongée des deux médecins.

Elles ne reprendront pas le travail avant février. Toutes les consultations de diabétologie et endocrinologie pédiatriques sont donc toujours annulées. 








Sur le même sujet

SMS de L. Wauquiez/ La réaction des lycéens

Les + Lus