Cet article date de plus de 3 ans

Première mondiale : Un nouveau dispositif d'intervention cardiaque testé à Grenoble

C'est un dispositif moins invasif pour le patient qui est utilisé pour la première fois sur l'homme par l'équipe de l'Institut Cardio-Vasculaire du Groupe Hospitalier Mutualiste de Grenoble.

Intervenants : Docteur Benjamin Faurie, Cardiologue interventionnel ; Professeur Jacques Monségu, Chef de service de l'Institut Cardio-Vasculaire ©France 3 Alpes
Particulièrement adapté aux patients fragiles, âgés, de petit poids et aux femmes, ce nouveau dispositif destiné aux interventions cardiaques en vue de la mise en place de stent (ressort qui permet de maintenir ouverte une artère rétrécie ou obstruée), diminue la taille de l’incision que l’on fait dans l’artère du poignet pour accéder au cœur, réduisant ainsi le risque d’hémorragie. 


Agissant comme un dilatateur, il diminue l’invasivité dans les artères malades qui peuvent être fragiles.

Et la durée d'hospitalisation des patients est moins longue que précédemment.

Entretien avec le cardiologue Benjamin Faurie qui a réalisé l'opération
durée de la vidéo: 05 min 02
Première mondiale : Un nouveau dispositif d'intervention cardiaque testé à Grenoble ©France 3 Alpes

Un système conçu par un laboratoire américain, avec la participation des équipes du GHM de Grenoble qui réalisent ce premier essai sur l'homme ce 31 mars, qui devrait permettre de procéder à des interventions impossibles d’effectuer par voie radiale (artère du bras) jusqu'alors et pour lesquelles il fallait recourir à la chirurgie cardiaque. 


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société innovation