• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Quartier Mistral à Grenoble : relative baisse des tensions après un appel au calme

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Après 3 nuits consécutives d'intenses violences, le quartier Mistral semble avoir entendu l'appel au calme lancé par le père de l'une des victimes.
La nuit dernière a été "relativement" apaisée. Pas d'incidents majeurs en dehors de dégâts matériels.

Par F.Ebbhah

3 jours après le drame de la route qui a fait deux victimes de 17 et 19 ans sur le pont de Catane samedi 2 février 2019, la tension semble retomber -sensiblement- dans le quartier Mistral à Grenoble. 

La nuit du 5 au 6 mars 2019 a connu quelques évènements du type voitures brûlées. Au total 18 véhicules -dont 2 à Mistral- ont été recensés dans circonscription Grenobloise.

D’autres quartiers périphériques de la ville ont eu une activité plus soutenue, notamment les secteurs de Tesseire et du Village Olympique.
  
Des agents de la Brigade Anti Criminalité ont néanmoins essuyé des tirs de projectiles. Des pompiers ont également été visés mais ces heurts n’ont fait ni blessés, ni dégâts.

D’importants moyens humains ont été mis en place ainsi qu’une surveillance aérienne mais aucun incident majeur n’a été signalé.

Sur le même sujet

Haute-Loire : il faut sauver le busard cendré

Les + Lus