C'est l'événement culturel  de la rentrée 2018 à Grenoble : le Musée propose une superbe exposition autour de l'Égypte ancienne. Il s'agit de remettre en lumière la collection magnifique du Musée qui était un peu oubliée des visiteurs." Servir les Dieux d'Égypte " vous attend jusqu'au 27 janvier 2019.
 

L'Egypte à Grenoble : vers la renaissance de la superbe collection du Musée

Le lien que Grenoble entretient avec l'Égypte ancienne est fidèle et remonte à de nombreuses années. Le directeur du Musée, Guy Tosatto raconte que le comte Louis de Saint-Ferrioll  ramène d'une campagne en Égypte une collection remarquable qu'il installe dans son château d'Uriage . Après sa mort, son fils Gabriel prit la décision d'en faire don au Musée. La collection devient donc la troisième de France en importance après Paris Lyon et Marseille. 

En tout la collection des antiquités égyptiennes recèle plus de 400 trésors.Certains dorment dans les réserves depuis de longues années. De nombreux écoliers grenoblois ont frissonné en allant rendre visite à la célèbre momie du département. Mais malgré sa richesse, la collection installée au sous-sol subissait un peu le désintérêt du public qui préfère les charmes des collections de peinture.
 

Guy Tosatto souhaitait remettre en lumière ces richesses et donner un nouvel essor à cette collection, notamment dans la perspective du bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes par Champollion en 2022. Évident partenaire pour accompagner cette renaissance , le Musée du Louvre qui a accepté de prêter des pièces qui pour la première fois ont quitté les murs de la célèbre institution parisienne.
 

 
© Musée de Grenoble
© Musée de Grenoble


 

L' Égypte à Grenoble : Direction le Louvre

Un an de travail  a été nécessaire pour monter l'extraordinaire exposition accueillie au Musée de Grenoble jusqu'à la fin du mois de Janvier 2019 " Servir les Dieux d'Égypte ". Il s'agit de sortir de l'ombre la  très riche collection du Musée et de lancer un partenariat avec le grand frère parisien, le Musée du Louvre.
 

Le Louvre qui a donné son appui logistique, scientifique et qui a accepté de prêter des éléments de sa propre collection. Un fait exceptionnel car ces pièces n'ont jamais voyagé.

C'est entouré de la plus grande attention, que celles-ci ont cheminé jusqu'à la capitale des Alpes. Pour des raisons de sécurité, il nous a été interdit de montrer ces convois.

 
© Musée de Grenoble
© Musée de Grenoble


 

La scénographie, véritable mise en scène pour orchestrer l'exposition "Servir les Dieux d'Egypte" au Musée de Grenoble

Maintenant que les pièces du Louvre sont là ainsi que celles prêtées par les musées de Londres, Berlin et Vienne, comment présenter au mieux ce bataillon de trésors ? Il a fallu un an de travail au préalable, sur le papier pour scénariser l'exposition.
Vient ensuite le montage à blanc nécessaire pour ajuster le costume.
 

Tout réside dans l'art de respecter le projet scientifique, la cohérence historique, l'espace et les normes de sécurité. En conjuguant tous ces éléments, il est à peu près certain d'obtenir le Graal des scénographes : une visite agréable et fluide pour le visiteur.

 
© Musée de Grenoble
© Musée de Grenoble


 

Volet 4 de notre grand format Egypte à Grenoble : l'arrivée des trésors au Musée de Grenoble

Intense émotion quand le précieux convoi du Musée du Louvre arrive au Musée de Grenoble. Il faut déballer chaque pièce avec une extrême minutie et faire les premiers constats. Comment ces vénérables témoignages du passé ont-ils supporté le voyage ? Chaque pièce est scrutée religieusement, à la loupe, par les experts.

Y-a-t-il une écaille, une cloque ou une micro rayure ? Une procédure millimétrée très technique mais qui n'empêche pas une intense émotion pour ceux qui découvrent à nouveau ces merveilles. Sortilège de ces objets venus d'un autre âge qui par delà les siècles nous chuchotent à l'oreille.
 


 
© Musée de Grenoble
© Musée de Grenoble

 

La bande annonce de l'exposition

 
"Servir les Dieux d'Egypte", l'exposition événement au Musée de Grenoble