Rugby. Six Grenobloises retenues en équipe de France pour le Tournoi des 6 Nations et pour les JO de Paris 2024

Six joueuses des Amazones du FCG ont été retenues dans le groupe de préparation pour le Tournoi des 6 Nations de rugby par les sélectionneurs de l'équipe de France. Emeline Gros intègre également la sélection de rugby à 7 qui disputera le tournoi olympique lors des JO de Paris 2024.

Les Amazones du FC Grenoble sont désormais des pourvoyeuses de talents au plus haut niveau, à l'égal des grosses cylindrées du championnat élite de rugby féminin telles que Blagnac, Toulouse ou Bordeaux.

En vue du Tournoi des 6 Nations féminin, qui se déroulera du 23 mars au 27 avril, Gaëlle Mignot et David Ortiz ont appelé six Grenobloises dans le groupe des 32 joueuses sélectionnées en équipe de France.

Parmi elles, une majorité d'avants, dont Manae Feleu, capitaine de l'équipe de France lors du tournoi WXV en octobre dernier.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par FCG AMAZONES (@fcgamazones)

Une majorité d'avants sélectionnée

La deuxième ligne formée à l'Afili Futuna rugby est partie à Toulouse préparer cette échéance avec sa sœur Teani Feleu, également retenue dans le groupe France dans la liste d'avants, alors qu'elle évolue au centre chez les Amazones. 

Elles étaient entourées des troisièmes lignes Léa Champon, découverte par l'US Vinay (Isère) et Emeline Gros, formée au CA Mauriennais (Savoie), ainsi que de la deuxième ligne Ambre Mwayembe qui jouait à l'US Vizille avant de rejoindre le FCG.

La demi-de-mêlée Alexandra Chambon, originaire de l'US Montmélian, a elle aussi été sélectionnée.

Émeline Gros retenue pour les JO

En parallèle de l’annonce du Tournoi des Six Nations, l’encadrement de France 7 Féminin a annoncé un groupe élargi de 32 joueuses pour la saison olympique.

Émeline Gros représentera les couleurs rouge et bleu des Amazones dans l'effectif national pour préparer les Jeux Olympiques de Paris 2024, le rugby ne se jouant qu'à 7 lors des JO.

"XV et 7 avons réaffirmé depuis plusieurs mois notre volonté de marcher main dans la main. S’entraîner et penser nos futures campagnes ensemble fait à nouveau partie de nos stratégies et nous en tirons beaucoup de force et de richesse. Préparer et aborder les échéances majeures dans les deux disciplines avec les joueuses les plus performantes nous semble relever d’une vraie forme de bon sens", a commenté David Courteix, l'entraîneur de France 7 Féminin.

Centre de formation et de détection, Grenoble prouve une nouvelle fois qu'elle est une terre historique de rugby.

Et l'engouement autour des femmes semble se confirmer. Lors du Tournoi des 6 Nations 2023, le Stade des Alpes avait enregistré un record d'affluence pour un match du Tournoi des six nations féminin avec 18 604 spectateurs, lors du match France-Pays de Galles.