Cet article date de plus de 3 ans

Un stage de self-défense de rue organisé à Saint-Martin-d'Hères en Isère

Comment réagir face à une agression physique ? Eric Quequet, ancien policier et garde du corps présidentiel a créé une méthode d'auto-défense basée sur les automatismes, qu'il enseignait ce dimanche 26 mars à Saint-Martin-d'Hères en Isère. 

L'objectif est d'acquérir de bon réflexes pour apprendre à se protéger en cas d'agression physique.
L'objectif est d'acquérir de bon réflexes pour apprendre à se protéger en cas d'agression physique. © France 3 Alpes
"On fait des choses très simples pour qu'elles 'restent sur le disque dur', qu'on puisse s'en rappeler en état de stress" explique Eric Quequet, le formateur. 

Si les stagiaires sont pour la plupart rompus à la défense de rue. Stéphanie et Florence, elles, découvrent cette méthode de protection, sans savoir si elles pourront la mettre en pratique dans la réalité.

"Ce sont vraiment des techniques particulières, mais pour les appliquer en réalité, ça ne doit pas être évident, il faut s'entraîner très souvent" suppose Florence. 
durée de la vidéo: 01 min 52
Un stage de self-défense de rue organisé à Saint-Martin d'Hères ©France 3 Alpes

Dans la self-défense, on est appelé à porter des coups à son agresseur, mais l'approche, ici, se veut responsable et citoyenne. "Je ne veux pas apprendre à mes élèves à être des psychopathes. C'est pas du tout mon projet" souligne Eric Quequet.

Lors de ce stage, les conséquences de l'affrontement sont aussi abordées, avec quelques éléments de secourisme, jusqu'au dépôt de plainte. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société