• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Trois jeunes enfants régulièrement violés par la famille et des proches à Bourgoin-Jallieu (Isère)

Palais de justice de Grenoble - Photo d'illustration / © France 3 Alpes.
Palais de justice de Grenoble - Photo d'illustration / © France 3 Alpes.

Les faits se sont produits à Bourgoin-Jallieu, mais c'est le parquet de Grenoble qui a été saisi. Trois enfants de 4, 7 et 10 ans ont révélé avoir été victimes de viols orchestrés par leur mère et leur beau-père. Quatre personnes sont en détention mais bien plus sont concernés par l'instruction.

Par TD avec communiqué

L'affaire a débuté en septembre dernier avec les révélations d'un enfant placé en famille d'accueil. Le petit garçon témoigne alors de viols et d'attouchements sexuels commis notamment par son beau-père, dont il aurait été victime ainsi que ses deux demi-sœurs.

Les trois enfants concernés sont âgés de 4, 7 et 10 ans. Ils étaient suivis par le juge des enfants de Bourgoin-jallieu et avaient tous trois été placés en janvier 2018.

L'individu, qui n'est le père d'aucun des trois enfants, et la mère des enfants avaient précédemment fait l'objet d'une procédure pour maltraitances à l'égard de l'ainé.

Les mois passant, le garçon mais également sa sœur de 7 ans, ont fait de nouvelles révélations à leurs éducateurs, instituteurs et à leurs interlocuteurs adultes, évoquant des sévices sexuels subis de manière régulière et répétée. Des horreurs commises par d'autres personnes de leur entourage, leur tante, leur oncle, le grand-père et des amis de la famille.

Les faits se seraient déroulés entre l'été 2016 et la fin 2018, et particulièrement à partir du moment où la mère des enfants s'était mis en couple avec cet individu.

L'aide sociale à l'enfance a révélé également que les enfants souffraient tous trois d'un retard de développement et de troubles du comportement, mais qu'ils avaient évolué favorablement depuis leur placement.

L'information judiciaire a été ouverte à Grenoble, au regard de la qualification criminelle des faits, le 25 octobre 2018.

De nombreuses investigations d'environnement et techniques ont été menées par les magistrats instructeurs et les enquêteurs. Un certain nombre de témoignages a pu être recueillis, notamment sur la cellule familiale.

A la suite de ces investigations, dix personnes ont été interpellées et placées en garde-à-vue par la Brigade de recherches de Bourgoin-Jallieu lundi 4 mars. Après de nombreuses auditions, cinq personnes ont été déférées devant les juges d'instruction. Deux autres personnes ont fait l'objet d'un mandat d'amener devant les juges d'instruction ce jeudi 7 mars. 



La mère, le beau-père, l'oncle et la grand-mère en détention 


Au final quatre personnes, faisant partie de l'entourage proche des victimes, ont été placés en détention provisoire :

- Le beau-père a été mis en examen pour des faits de viols sur mineur de 15 ans, agression sexuelle imposée à un mineur de 15 ans, violences sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité, et corruption de mineur de 15 ans. Il a été placé en détention provisoire. 
- La mère a été mise en examen pour les faits de viols incestueux sur mineur de 15 ans, agression sexuelle incestueuse sur un mineur de 15 ans, non assistance à mineur de 15 ans en danger, et corruption de mineur de 15 ans. Elle a également été placée en détention provisoire.
- Leur oncle et leur grand-mère ont également été placés en détention provisoire après avoir été mis en examen pour des faits d'agression sexuelle incestueuse sur mineur de 15 ans, corruption de mineur de 15 ans et non-dénonciation de mauvais traitements, privations, agression ou atteintes sexuelles infliées à des mineur de 15 ans, au regard de leurs antécédents.

Trois autres personnes ont été placées sous contrôle judiciaire avec notamment l'interdiction d'entrer en contact avec les coauteurs ou complices, et l'interdiction d'entrer en relation avec les victimes après avoir été mises en examen pour des faits de même nature.

Tous n'ayant pas accepté de répondre aux questions lors de leur interrogatoire, ils feront l'objet d'auditions ultérieures par les juges d'instruction et de nouvelles investigations devant être réalisées, l'information judiciaire se poursuit.

 

Sur le même sujet

Safari de Peaugres : Rhino, jeune rhinocéros blanc

Les + Lus