Avant la vague de froid, des associations s'inquiètent de la situation des sans-abris à Grenoble

Pour les plus précaires, des logements en Algéco, un type de logement amené à se développer / © France 3 Alpes
Pour les plus précaires, des logements en Algéco, un type de logement amené à se développer / © France 3 Alpes

Des températures glaciales sont attendues la semaine prochaine, ce qui inquiète les associations qui viennent en aide au plus démunis. Rien qu'en Isère, selon elles, près de 3000 personnes sont à la rue.

Par France 3 Alpes

Les associations caritatives comme le Fournil accueillent les personnes qui vivent à la rue pendant la journée et leur offrent un repas chaud. Mais pour ce qui est de la nuit, c'est l'inconnu et la vague de froid polaire attendue en début de semaine prochaine accentue l'inquiétude.


Des familles vivent dans des gymnases et se retrouvent sans nul part où aller pendant la journée. C'est le cas de la famille Oumedour, qui loge dans un gymnase depuis 20 jours. Arrivée en France au mois de juillet, elle a multiplié les accueils en hébergement d'urgence. Le père, Mohamed, était chargé du recouvrement des créances sur sa commune, en Algérie. Menacé de mort, il a préféré éloigner ses enfants du danger. Ils sont désormais scolarisés dans des établissements grenoblois.

D'autres familles vivent dans des algéco. La solution est certes précaire, mais elle permet à ces familles de débuter leur parcours d'intégration. Ce type de village mobile est donc appelé à se développer. Mais pour l'heure, face aux températures négatives annoncées la semaine prochaine, un nouveau gymnase devrait ouvrir aux sans-abris dans l'agglomération grenobloise.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

FBBP01, comme un centre de formation

Les + Lus