VIDEO. Grenoble : grands travaux spectaculaires par hélicoptère au-dessus du Téléphérique de la Bastille

Si vous passez par par Grenoble, vous avez sans doute aperçu , ou entendu  l'hélicoptère depuis les quais de l'Isère. Depuis le début du mois, de grands travaux acrobatiques sont en cours au-dessus de la Bastille. Une dizaine de spécialistes sont à l'oeuvre sur ce chantier délicat 

Il s'agit de travaux de consolidation et de sécurisation. Ils sont en cours depuis le début du mois de janvier sur le site de la Bastille à Grenoble. Une dizaine de spécialistes sont à l'oeuvre tous les jours quand les conditions météo le permettent comme ce mercredi 3 février.

C'est par hélicoptère que les matériaux sont acheminés sur le chantier. Une opération délicate pour les pilotes et les équipes, d'autant que les conditions météo ces derniers jours sont pluvieuses et rendent le terrain d'acton très glissant.

Il faut attendre que toutes les conditions soient réunies pour que l'hélicoptère puisse prendre l'air et assurer sa mission : livrer les machines et les matériaux. Il pourra effectuer cette matinée-là treize rotations.

C'est ensuite aux cordistes de se mettre en action avec au programme : forage, purge, ancrage et plus tard, pose de grillage, dans un environnement "pas évident, que la pluie peut transformer en sport de glisse".

L'essentiel des opérations de sécurisation et de restauration de la Bastille se déroule au niveau des " Grottes de mandrin " et de l'arrivée de la via-ferrata de la Bastille. Cette tranche de travaux devrait durer deux mois pour un budget de l'ordre de 170 000 euros.  



 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité