VIDEO. Sport extrême : une course urbaine en VTT organisée pour la première fois le long de la descente de la Bastille à Grenoble

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D. avec Lysandra Chadefaux

Une compétition internationale de descente urbaine en VTT a été organisée pour la première fois ce dimanche dans la descente de la Bastille, à Grenoble. Quelque 20 pilotes français et internationaux participaient à l'événement organisé par l'Isérois Aurélien Fontenoy.

Prendre des virages serrés, rouler sur les murs ou sauter depuis un tremplin. Le tout en moins de 40 secondes. Vingt pilotes professionnels sélectionnés dans toute l’Europe ont participé dimanche 22 mai à la première édition de DH urbaine internationale de Grenoble, une course de VTT en milieu urbain. Une piste composée d'escaliers et de modules en bois avait été installée pour l'occasion le long de la descente de la Bastille.

"C'est un peu technique les modules en bois, les constructions. Mais c'est incroyable de descendre des marches comme ça, à Grenoble. On se régale, à toute vitesse", se réjouit Elie Robert, un pilote participant à la compétition.

Un sport spectaculaire déployé pour la première fois du musée Dauphinois au centre-ville de Grenoble. De nombreux spectateurs étaient massés dans la descente de la Bastille pour voir défiler les vététistes.

"C'est quand même des sports extrêmes. C'est impressionnant à regarder. Je suis venu pour découvrir", explique l'un d'eux. "Ce sont de très bons pilotes. On ne peut pas tous faire ça, même si on aimerait bien. C'est encore plus joli à voir", ajoute un autre.

durée de la vidéo : 01min 51
Grenoble : une descente urbaine en VTT organisée pour la première fois le long de la descente de la Bastille ©France 3 Alpes

"On amène le sport de montagne dans la ville"

La course a rassemblé plus de 20 pilotes français et internationaux venus partager leur passion pour le VTT extrême. "On amène le sport de montagne dans la ville. On amène le sport aux spectateurs, résume Aurélien Fontenoy, organisateur de la course et pilote. C'est un autre terrain de jeu un petit peu différent. Beaucoup de riders n'ont pas l'habitude de pratiquer ce genre de terrain. Ca change un petit peu."

Le VTT urbain comporte des risques, c'est pourquoi les pilotes portent des équipements pour amortir les chocs. "C'est dangereux, un petit peu comme tous les sports extrêmes, temporise Baptiste Gaillot, un pilote. Nous, on va dire que non mais ça arrive de se blesser. Ca fait partie du jeu. C'est un petit peu ce qu'on aime : l'adrénaline, le risque, prendre des risques."

Aucun pilote n'a été gravement blessé ce jour-là mais des sensations fortes assurées pour les amateurs de la discipline. L'ensemble de la compétition a été filmée et retransmise en direct sur la chaîne YouTube d'Aurélien Fontenoy. L'organisateur espère revenir l'année prochaine pour une deuxième édition de DH urbaine en plein cœur de Grenoble.

Voir ou revoir la finale