VIDEOS. #Studio3 : les musiciens grenoblois du groupe Lamuzgueule font swinguer les mélodies

Publié le
Écrit par Damien Borrelly

Mélange détonnant de swingwave, de synthés eighties et de mélodies cosmiques, les joyeux Lamuzgueule nous embarquent dans leur vaisseau, destination : la planète fête. Le groupe est venu dans #Studio3 nous jouer 3 titres, à écouter et voir dans cet article.

Ils sont capables de faire swinguer le public avec la recette des cookies, voient la vie en rose flashy ou en mauve lilas comme lors de leur passage dans notre #Studio3.



Lamuzgueule , alias LMZG, c'est une bande de six joyeux musiciens réunis autour de Romain, chanteur et fondateur du groupe il y a 11 ans. La section cuivre menée par Salvator au saxophone et Etienne à la trompette apporte le côté rétro bigband des années 20, Félix sautille derrière ses claviers, Lucien s’arrime à la basse, tandis qu’Agathe apporte la puissance de son timbre soul à l’ensemble.



Si chacun des membres actuels vient d’horizons divers, tous partagent une même envie, faire surfer le public dans le sillage de leur vague swing, groove et hip hop avec des arrangements cuivres, des caisses claires, des samples, et des mélodies eighties sur des textes chantés ou rappés en français, parfois en anglais.

Chacun apporte sa petite touche, ses influences. On essaye de ne pas rester dans les codes et d’apporter de la fraîcheur

Félix

" Le but de nos morceaux c’est de retourner le public sur scène avec un show dynamique et fédérateur" ajoute Agathe qui a rejoint la bande l’an passée. " Même allongés sur des transats, les gens se lèvent quand ils reçoivent notre musique !". 



L’esthétique de Lamuzgueule se situe quelque part entre Caravane Palace, Parov Stelar et Delux. Un esprit festif qui n’empêche pas le groupe de s’attaquer à des sujets de fond. " On peut aborder des thèmes lourds ou sérieux comme la sauvegarde du climat, notre fragile condition humaine ou l’influence des réseaux sociaux qu’on évoque dans notre nouveau single "Posture", mais on essaye toujours de garder un esprit fun et positif" précise Romain. "Sur scène, on est en mode spectacle, on joue des personnages avec des tenues flashy, on travaille les lumières, le show". 



Il suffit d’aller jeter un œil sur leurs clips colorés et déjantés pour s’en convaincre. C’est d’ailleurs sur la toile que Lamuzgueule a vraiment décollé… et ce n’est pas qu’une figure de style : leur reprise de Gangsta’s Paradise de Coolio en version swing est partie dans l’espace sur la playlist de l’astronaute Thomas Pesquet. " C’était en octobre 2021, en regardant nos statistiques sur Spotify, je vois un énorme pic sur notre morceau. Thomas venait de twitter la liste des 50 musiques qu’il avait emmenées dans la station spatiale, l’ISS, et notre chanson en faisait partie !  Plein de médias ont relayé l’info !" rappelle Romain. Un sacré buzz et quelques chiffres qui en disent long sur leur popularité : le profil Spotify du groupe dépasse les trois millions d’écoute et leur troisième album Iceberg Club aux rythmiques funky, a été téléchargé plus d’un demi-million de fois !



Cet été, de Musilac au Cabaret Frappé en passant par Montreux et même la Lituanie, Lamuzgueule a promené, sur une trentaine de dates, le souffle frais d’une musique énergique et pétillante au gré des festivals. En attendant de les retrouver sur scène dans la région, ils ont transformé, le temps de trois morceaux, notre #Studio3 en joyeux dance-floor !

La session #Studio3 de Lamuzgueule

Marshmallow écrite en sortie de confinement est une ode à la liberté...



Cookie nous livre la recette du bonheur...



Posture est une invitation à lâcher les réseaux sociaux et à être soi-même...

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité