Gros coup sur le marché du jouet, la chaîne iséroise King Jouet reprend des magasins suisses de Maxi Toys

Après avoir racheté 95 des 129 magasins Maxi Toys de France et de Belgique en août 2020, l'entreprise iséroise King Jouet a annoncé mercredi 3 février la reprise des enseignes suisses de son concurrent. Un gros coup sur le marché du jouet. 

Un magasin King Jouet à Saint-Etienne dans La Loire.
Un magasin King Jouet à Saint-Etienne dans La Loire. © Charly JURINE / MAXPPP

Nouveau mouvement de terrain sur le marché du jouet. Quelques mois après avoir racheté 95 des 129 magasins Maxi Toys de France et de Belgique, l'entreprise iséroise King Jouet a annoncé mercredi 3 février la reprise des enseignes suisses de son concurrent. C'est ce qu'a annoncé la direction de King Jouet dans un communiqué, mercredi 3 mars. 

Contrairement à ce qui s'était fait en France et en Belgique où les magasins Maxi Toys avaient gardé leur nom, les enseignes suisses concernées prendront le nom de King Jouet. Les magasins suisses acquis par le groupe isérois emploient 33 personnes au total. Avec cette opération, King Jouet possédera 15 magasins dans le pays, soit 9% du marché helvète, selon le groupe. "Les deux enseignes continueront en revanche de co-exister en France et en Belgique, où cela fait sens", explique dans le communiqué Pascale Thery, la directrice générale adjointe du groupe.

Le groupe King Jouet, détenu par un "actionnaire familial", pèse "environ 400 millions d'euros et plus de 10% du marché français du jouet", selon le communiqué.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation économie