Isère : 3 ouvriers victimes d'une intoxication au monoxyde de carbone sur un chantier

Trois ouvriers de 24 à 29 ans ont été grièvement intoxiqués ce mardi 1er décembre, dans la matinée, alors qu'ils effectuaient des travaux dans un bâtiment de la station du Pleynet, en Isère. Secourus en "urgence absolue" par les sapeurs-pompiers, ils ont été pris en charge au CHU Grenoble Alpes.
Photo d'illustration
Photo d'illustration © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Il est responsable chaque année de 1300 intoxications et d'une centaine de décès en France. Avec le retour du froid, le monoxyde de carbone fait de nouvelles victimes. Dernier accident en date, ce mardi 1er décembre en Isère, 3 ouvriers se sont retrouvés en "urgence absolue" après avoir utilisé des outils thermiques (notamment une tronçonneuse) dans un espace fermé.

Les faits se sont déroulés dans la vallée du Haut Bréda au sein d'un bâtiment inoccupé de la station du Pleynet où ces trois hommes âgés de 24 à 29 ans effectuaient des travaux. 16 sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour leur porter secours. Ils ont été pris en charge au CHU Grenoble Alpes.

 

La première cause de mortalité par produit toxique en France


L'intoxication par monoxyde de carbone (gaz indétectable) est la première cause de mortalité par produit toxique en France. Fatigue, nausées et maux de tête sont les premiers symptômes.

Santé publique France appelle chacun à la plus grande vigilance quant au respect des règles d'utilisation des appareils de chauffage, groupes électrogènes et panneaux-radiants. Ces installations doivent être entretenues par des professionnels qualifiés.

Par ailleurs, dans cette période de confinement où nous sommes nombreux à passer beaucoup de temps à l'intérieur, il convient d’aérer chaque jour au moins 10 minutes, de maintenir les systèmes de ventilation en bon état de fonctionnement et régulièrement contrôler que les conduits d’évacuation des fumées ne sont pas obstrués (par exemple, par des feuilles mortes).

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers