Isère : un collectionneur lègue 140 paires de skis à Chamrousse pour l'ouverture d'un lieu d'exposition

L'histoire du ski français aura bientôt son lieu d'exposition en Isère. L'office du tourisme de Chamrousse a acquis les plus belles pièces d'un passionné en vue de l'ouverture de la maison des Jeux olympiques et des sports d'hiver.
Daniel Liprandi, collectionneur isérois, a légué 140 paires de skis à la station de Chamrousse en vue de l'ouverture d'un lieu d'exposition.
Daniel Liprandi, collectionneur isérois, a légué 140 paires de skis à la station de Chamrousse en vue de l'ouverture d'un lieu d'exposition. © France 3 Alpes
Les fameux "Strato" de Rossignol, succès commercial phénoménal dans les années 1960, les "Dynamic VR17", skis de champion associés à Jean-Claude Killy ou encore les "hot dog", ces skis de bosses jaune et rouge portés par Nano Pourtier. En tout, 140 pièces de collection rares, voire uniques pour certaines. Un trésor patrimonial que le collectionneur Daniel Liprandi vient de léguer à Chamrousse, station iséroise non loin de Grenoble.

"Ma préférence va à cette paire de ski, elle vient de l'époque d'Henry Duhamel, raconte Franck Lecoutre, directeur de l'office de tourisme, désignant une paire de skis en bois. On peut dire que c'est vraiment la première paire de skis qui a été utilisée en France ici, à quelques mètres de l'office de tourisme de Chamrousse, sur les pentes iséroises de la Croix de Chamrousse il y a plus de 142 ans maintenant."

Duhamel, pionnier du ski en France, a réalisé ses premières descentes à skis en 1878 dans la station iséroise, dont l'aménagement débutera près de 80 ans plus tard. Chaque paire de skis collectée par Daniel Liprandi est synonyme d'innovation, chacune en son temps, retraçant l'histoire de la discipline. Un sport qui n'en était pas vraiment un à ses débuts, lorsque le ski se pratiquait à plat, uniquement pour se déplacer.

"Les paysans de Belledonne, par exemple, se déplaçaient avec des skis qui sont tout simplement des planches de tonneaux. Ils ont fixé des chaussures dessus et ça sert à la fois de raquette et de ski", poursuit Franck Lecoutre.

 

"Mon premier virage, je l'ai fait à Chamrousse"


Daniel Liprandi, 76 ans, ancien commercial, est un féru de sport depuis toujours. Au fil des années, il a acquis plus d'une centaine de paires de skis dont certaines ont été restaurées dans un atelier installé chez lui. Bien que son trésor fasse des envieux jusqu'à l'autre bout du monde, il voulait qu'il reste dans sa région.

"Je suis très content que ça soit à Chamrousse. Mon premier virage, je l'ai fait à Chamrousse sur la Grenouillère. Tous les Grenoblois ont commencé à faire du ski sur la Grenouillère ou sur le Litre (un téléski, NDLR), et ça me fait plaisir que ça soit pas loin de chez moi", assure-t-il.
 
Depuis toujours, ce passionné espérait voir sa collection figurer dans un lieu d'exposition dédié. Ca sera bientôt chose faite. Couplée avec une exposition sur les Jeux olympiques de 1968 provenant du Musée Dauphinois, elle sera hébergée dans l'ancienne chapelle Notre-Dame-sous-la-Croix.

L'édifice sera rénové pour devenir la maison des Jeux olympiques et des sports d'hiver, annonce l'office de tourisme. En attendant, les plus belles pièces de la collection Liprandi sont visibles à la Maison du patrimoine et de l'environnement de Chamrousse. 
 
Isère : un collectionneur de skis lègue 140 pièces de collection à la ville de Chamrousse

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport montagne nature histoire culture