Isère : en grève à 100 % à Voreppe, les professeurs voulaient mieux préparer l'hommage à Samuel Paty

Pas d'hommage à Samuel Paty ce lundi 2 novembre au collège André Malraux de Voreppe (Isère). Les professeurs se sont mis en grève, estimant ne pas avoir eu le temps de bien se préparer pour parler aux élèves.
Les professeurs du Collège André Malraux estiment ne pas avoir eu le temps de bien préparer l'hommage à Samuel Paty.
Les professeurs du Collège André Malraux estiment ne pas avoir eu le temps de bien préparer l'hommage à Samuel Paty. © Anne Hédiard - FTV
Les professeurs du collège André Malraux, à Voreppe (Isère), n'ont pas repris les cours ce lundi 2 novembre. Ils estiment ne pas avoir eu le temps de préparer l'hommage à Samuel Paty.

"Non à un hommage bâclé" ! Dans leur communiqué à la presse, les initiateurs du mouvement revendiquent "100 % des enseignants présents à 8 heures" en grève. Une action décidée pour "refuser de prendre les élèves... dans l'urgence et l'impréparation", écrivent-ils.

Devant les caméras de France 3, Jean-Paul Garonnaire, explique : "Nous sommes tous venus pour travailler mais en nous même il y avait quelque chose qui ne pouvait pas aller travailler. Chacun est rentré en salle des profs et là, l’émotion a été très sensible. Je crois que tous les professeurs de France ne peuvent qu’être touchés. Immédiatement, on s’est dit qu'il n'était pas question qu’on puisse prendre nos élèves comme çà et faire des mathématiques sans qu’il se passe quelque chose".

La rentrée des classes, qui devait initialement être décalée à 10H00 pour laisser le temps aux équipes pédagogiques de préparer cet hommage au professeur décapité, a finalement été maintenue à l'horaire habituel, entraînant le dépôt d'un préavis de grève par plusieurs syndicats enseignants. D'autres établissements en France ont également été touchés par des mouvements de grève ce lundi matin.

"Tous les moments pédagogiques se préparent, insiste Jean-Paul Garonnaire, et là, on n'était pas près. Tout le monde en a eu besoin pour se dire 'comment on va faire, qu’est ce qu’on va dire, comment on va répondre'. Il y a des professeurs qui ont des appréhensions par rapport à certains élèves, à certaines réactions".

Au collège André Malraux, les professeurs promettent de rendre hommage à Samuel Paty demain mardi 3 novembre. Il y aura "un premier temps d'information", un rappel des faits, puis viendra le temps "de faire parler les élèves". Enfin, un troisième temps permettra de rappeler les concepts de "la République", "de la liberté d'expression" et enfin du "rôle de l'enseignant" par rapport à ses élèves.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage terrorisme religion faits divers société