Isère : la plus longue tyrolienne du monde va voir le jour, à Chamrousse

Publié le

Le groupe savoyard MND va installer à Chamrousse une tyrolienne géante : la plus longue du monde avec près de 1 950 mètres de câble. Le projet a été dévoilé lors du salon Mountain Planet à Grenoble, fin avril. L'attraction sera construite cet automne et doit voir le jour au début de l'hiver prochain.

Près de deux kilomètres suspendus dans le vide. C’est l’expérience qui sera proposée à partir du début de la prochaine saison hivernale, à Chamrousse, en Isère. Cette tyrolienne sera la plus longue de France en terme de longueur, et aussi la plus longue du monde avec des pylônes intermédiaires. 1 950 mètres de long, avec une vitesse de pointe de 90 km/h, pour 600 mètres de dénivelé.

"Le projet est né il y a plusieurs mois, voire plusieurs années dans la tête des gens de la régie des remontées mécaniques de Chamrousse, dans le cadre d'un projet global de diversification 'quatre saisons' de la station", explique Guillaume Damin, directeur de l'ingénierie commerciale du groupe MND, chargé de la construction de l'édifice.

Aujourd'hui, cette longueur-là, cette pente-là, avec les pylônes, ça n'a encore jamais été fait.

Guillaume Damin, directeur de l'ingénierie commerciale MND

Après avoir reçu la commande lors du mois d'avril, la société est actuellement en train de faire toutes les études. Il s'agit de "dessiner les gares de départ, d'arrivée, puis les deux pylônes intermédiaires. Ensuite, on va avoir une phase d'approvisionnement de matériels. On va attaquer le génie civil fin de l'été, et le montage en octobre/novembre pour une livraison fin novembre/début décembre", résume Guillaume Damin.

"On a développé une poulie qui permet de passer les pylônes sans se détacher, et aussi d'arriver en sécurité avec une vitesse maîtrisée." La prouesse technique de ce projet est la combinaison de plusieurs paramètres. "Il y a une pente moyenne de 30 %. Aujourd'hui, cette longueur-là, cette pente-là, avec les pylônes, ça n'a encore jamais été fait", affirme Guillaume Damin.

Des survols à 60 mètres de haut

Le départ sera situé sur le site de la Croix de Chamrousse, à 2 253 mètres d’altitude et le câble arrivera au cœur de la station iséroise, sur la place de Belledonne. Les personnes survoleront ainsi les pistes de ski. "On a un départ assez près du sol. On va s’élever au premier pylône à 30 mètres de haut. Et après on a 1 340 mètres jusqu’au second pylône" où il va y avoir des survols de 60 mètres de haut. "C’est dans cette partie-là qu’on va aller le plus vite." Une fois le deuxième pylône atteint, on va plonger dans la station iséroise.

Ce projet est le deuxième de la société savoyarde à Chamrousse, avec l’installation d’une passerelle suspendue, 130 mètres au-dessus de la piste noire de la Casserousse. Ces attractions vont permettre à la station d’accroître son attractivité toute l’année et notamment l’été pour proposer aux vacanciers de nouveaux loisirs.