Isère : leur camion "complètement ravagé" par un incendie volontaire, les Restos du Coeur lancent un appel à l'aide

Les Restos du Coeur de Villefontaine, en Isère, n'ont plus de véhicule pour assurer la collecte des denrées alimentaires après l'incendie volontaire de leur fourgon. Ils appellent les donateurs à l'aide pour pouvoir racheter un camion.

L'appel à l'aide des Restos du coeur de Villefontaine pour remplacer leur véhicule incendié. Photo d'illustration
L'appel à l'aide des Restos du coeur de Villefontaine pour remplacer leur véhicule incendié. Photo d'illustration © IP3 PRESS/MAXPPP

Au bout du fil, René Lablanche est dépité et en colère. Depuis lundi, il cherche des solutions pour remplacer le fourgon qui lui servait à acheminer les denrées alimentaires depuis la Tour du Pin jusqu'au centre de distribution des Restos du Coeur de Villefontaine. Deux à trois tonnes de produits de première nécessité transportées chaque lundi.

Le véhicule a été incendié dans la nuit de dimanche à lundi sur le parking de l'ancien centre commercial des Roches où se situe le bâtiment de l'association. Un acte "apparemment volontaire puisqu'ils ont cassé la vitre pour mettre le feu à l'intérieur". Le camion "complètement ravagé" va donc finir à la casse.

"C'est très handicapant parce que les finances de l'association ne nous permettent pas de racheter un véhicule", explique René Lablanche, responsable local de l'association. Avec la crise sanitaire, le nombre de familles bénéficaires des Restos est en recrudescence, alors "le remplacement du fourgon était prévu, mais ce n'était pas la priorité, au vu de notre budget"
 

Le fourgon incendié dans la nuit de dimanche à lundi.
Le fourgon incendié dans la nuit de dimanche à lundi. © Restos du Coeur de Villefontaine


Appel aux dons, 20 000 euros nécessaires


"Nous allons essayer de trouver des partenaires et de faire appel aux dons", continue René Lablanche. "Un véhicule d'occasion de ce genre-là, il y en a pour environ 20 000 euros". 

Bertrand Magnon-Pujo, l'administrateur délégué des Restos du Coeur de l'Isère confime : "nos véhicules sont anciens, et on n'obtiendra pas grand chose des assurances. Nous avons besoin de renouveller notre parc de fourgons car cela nous coûte très cher en entretien".

"J'appelle même pas cela de la malveillance. Pour moi, c'est de la sauvagerie", s'insurge René Lablanche, excédé de voir les Restos du Coeur ciblés pour la deuxième fois depuis le début de l'année.
 

J'appelle même pas cela de la malveillance. Pour moi, c'est de la sauvagerie

René Lablanche, bénévole aux Restos du Coeur de Villefontaine


"On a déjà eu un véhicule fracturé. Ils ont dû essayer de le voler mais n'ont pas réussi. On en a eu pour un millier d'euros de réparation". Alors, ce deuxième acte de vandalisme "rend la situation très compliquée. Si on doit racheter un véhicule, ce sera au détriment d'autre chose", autrement dit au détriment de la distribution de denrées alimentaires pour les familles dans le besoin.

L'association appelle donc tous ceux qui le pourraient à faire des dons pour lui permettre d'acquérir un nouveau véhicule au plus vite. En attendant, les Restos de Villefontaine vont bénéficier d'un prêt de véhicule chaque lundi de la part de la Capi, la communauté d'agglomération Porte de l'Isère. Une solution de dépannage en attendant mieux.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
restos du coeur société solidarité faits divers incendie