Isère : des militants d'ANV-COP 21 décrochent le portrait d'Emmanuel Macron à Coublevie

Neuf militants d'ANV-COP21 Grenoble ont mené une action de décrochage de portrait du président de la République dans la mairie de Coublevie. / © DR
Neuf militants d'ANV-COP21 Grenoble ont mené une action de décrochage de portrait du président de la République dans la mairie de Coublevie. / © DR

Neuf militants d'ANV-COP21 Grenoble ont décroché le portrait du président de la République, Emmanuel Macron, à la mairie de Coublevie, en Isère, ce jeudi 5 mars. Ils protestent contre "l'inaction politique et sociale" d'Emmanuel Macron.

Par Victor Lengronne

Les neuf militants d'ANV-COP21 Grenoble ont réussi leur coup. Jeudi 5 mars, à 13h45, ils ont décroché le portrait du président de la République, Emmanuel Macron, dans la salle du conseil municipal de Coublevie, en Isère.

"Cette action vise à dénoncer l'inaction climatique et sociale du président Emmanuel Macron et sa tentative de se faire passer pour un champion du climat", est-il écrit dans le communiqué d'Action non violente-COP21.
 


"Un attentat politique"


Lynda Maurice, directrice générale des services de la commune, et les employés, ont découvert "le vol" vers 15 heures, une heure après le décrochage.

C'est un attentat politique, un attentat revendiqué. Le groupuscule veut faire valoir ses idées. Cette action vise surtout Emmanuel Macron, mais ça porte atteinte à l'institution républicaine.

Les militants ont profité de la livraison de la propagande électorale, qui mobilisait "beaucoup d'employés de la commune" selon Lynda Maurice, pour entrer dans la salle, située au rez-de-chausée, et décrocher le portrait présidentiel. La mairie compte porter plainte. Les militants ont été placés en garde à vue et l'étaient encore à 21 heures ce jeudi 5 février.
 

Rendez-vous devant l'Elysée


Les décrocheurs de portrait d'ANV-COP21 ont annoncé  qu'ils mèneront une action de désobéissance civile à proximité de l'Elysée le vendredi 13 mars, à deux jours du premier tour des élections municipales. Les portraits décrochés dans l'Isère ce jeudi 5 mars seront présents aux côtés des 139 autres, devant le palais présidentiel. "L'objectif sera de dresser le véritable bilan d'Emmanuel Macron sur le plan écologique."

 


 

Le portrait du président à la mairie de Montferrat et à Charancieu également décroché

Une autre commune iséroise a vu son portrait du président de la République décroché et volé par des militants d'ANV-COP21. "Devant la mer de glace, il se lamente alors qu'il est le principal acteur de cette inaction politique", ont-ils publié sur Twitter après le vol du portrait de Montferrat. Celui de Charancieu a subi le même sort.

Les six militants interpellés en Isère jeudi 5 mars sont toujours en garde à vue. 2 sont à Pont-de-Beauvoisin, 2 à Renage, 1 à Moirans et 1 au Grand-Lemps.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus