Isère. Disparition inquiétante d'une adolescente de 12 ans : elle a été retrouvée à la gare de Grenoble

L'alerte avait été donnée dans l'après-midi, ce lundi 25 mai, par la mère de l'adolescente, inquiète de ne pas la voir revenir à la maison. Domiciliée à Meylan, elle avait indiqué qu'elle allait rendre visite à de la famille. Un appel à témoins avait été lancé.

La gare de Grenoble
La gare de Grenoble © Guilhem Vellut / Flickr

L'appel à témoins lancé par les gendarmes a fonctionné. La jeune fille a finalement été retrouvée en gare de Grenoble, et s'apprêtait à prendre un train, et à fuguer. Pour quelles raisons, et quelle destination ? Où a-t-elle passé la nuit ? La toute jeune adolescente n'en a pour l'instant rien dit.

Alertés vers 18h30 le lundi 25 mai, les gendarmes avaient  très vite lancé des recherches, à l'annonce de cette disparition jugée inquiétante en raison de l'âge de l'adolescente. 

Plusieurs équipes, dont une brigade cynophile avaient ratissé le secteur hier jusqu'à plus de deux heures du matin. En vain.

Ce 26 mai, les recherches avaient repris et les gendarmes avaient renouvelé l'appel à témoins lancé la veille.

La jeune fille avait quitté son domicile de Meylan vers 15 heures sans téléphone portable, impossible donc de la géolacaliser.

Elle avait prétendu qu'elle allait rendre visite à des membres de sa famille qui habitent un peu plus loin, mais elle ne s'y est jamais rendue.

Elle n'avait sur elle qu'un peu d'argent liquide.

Les enquêteurs n'écartaient aucun scénario, même s'ils privilégiaient plutôt l'hypothèse d'une fugue. "Nous travaillons en parallèle sur le terrain, à analyser son environnement proche, ses connaissances, ses ami(e)s, la question pour nous est de savoir où elle se trouve, et avec qui" indique ce matin la Compagnie. Les gendarmes de la brigade en charge de l'enquête avaient déjà retracé une partie de son parcours, et pensaient qu'elle était "susceptible de toujours se trouver dans le département".

C'est en gare de Grenoble, qu'elle a été retrouvée, saine et sauve, par les gendarmes. Elle a été raccompagnée à son domicile.

Les enquêteurs n'ont pas indiqué où elle avait passé la nuit, mais elle se préparait manifestement à fuguer. L'adolescente n'avait pourtant jamais tenté de fuir son domicile familial auparavant.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter