Isère : un trailer retrouvé mort dans le secteur des Sept Laux, le PGHM lance un appel à la prudence en montagne

Le PGHM de l'Isère lance un appel à la prudence en montagne après une série d'accidents mortels. Mardi matin, un trailer a été retrouvé mort dans le secteur des Sept Laux. Il avait passé la nuit dehors sans être équipé.
Le PGHM de l'Isère a mobilisé une dizaine de secouristes toute la nuit du 12 au 13 juillet 2021 pour rechercher le trailer disparu. (Illustration)
Le PGHM de l'Isère a mobilisé une dizaine de secouristes toute la nuit du 12 au 13 juillet 2021 pour rechercher le trailer disparu. (Illustration) © REMY GABALDA / AFP

Un trailer âgé d'une soixantaine d'années a été retrouvé mort dans le secteur des Sept Laux (Isère) dans la matinée du mardi 13 juillet. L'homme a contacté les secours en montagne la veille au soir pour signaler qu'il s'était égaré. Le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de l'Isère a engagé une dizaine d'hommes pour lui porter secours dès 23 heures.

Les recherches en caravane terrestre ont duré toute la nuit, puis des reconnaissances par hélicoptère ont été entreprises dès mardi matin. Elles ont abouti à la découverte du corps du sexagénaire dans la matinée. Il se serait égaré et aurait chuté dans la descente vers les lacs des Sept Laux, selon le PGHM qui a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances précises de sa mort.

Le trailer n'était "pas équipé pour dormir dehors", indique le capitaine Pierre-Marie Dupré du PGHM de l'Isère qui lance un appel à la prudence en montagne. "Pour toute sortie, il faut prévoir une lampe, un téléphone avec une batterie de rechange et surtout, il faut savoir remonter à temps", liste-t-il après les accidents mortels survenus ces derniers jours dans les massifs isérois.

Un étudiant de 22 ans a fait une chute d'une centaine de mètres depuis une barre rocheuse lors d'une randonnée près du sommet de la Grande Sure samedi, se tuant sur le coup. Le même jour, un homme de 29 ans est mort après avoir chuté d’une voie d’escalade dans le massif de Belledonne alors qu'il pratiquait l’escalade en solo.

Le capitaine Dupré appelle les pratiquants de la montagne à "préparer (leur) sortie et regarder la météo pour ne pas se retrouver dehors une nuit de tempête", comme ce fut le cas dans la nuit de lundi à mardi.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers montagne nature trail sport