Isère : une classe unique en France pour les jeunes atteints de dyslexie et autres troubles dys

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine Belhassen
Les cours de l'association s'adressent à tous les jeunes atteints de troubles dys : dyslexie, dyspraxie, dyscalculie...
Les cours de l'association s'adressent à tous les jeunes atteints de troubles dys : dyslexie, dyspraxie, dyscalculie... © FTV

L'association "La Pépinière des Talents", installée à Moirans, en Isère, propose des cours uniques en France, dispensés à des jeunes atteints de troubles de l'apprentissage et de l'attention comme la dyslexie, la dyspraxie, la dyscalculie ou encore la dysorthographie.

D'apparence, peu de choses diffèrent d'une classe de collège ou de lycée. Un tableau, une professeure, une quinzaine d'élèves avec leur trousse, leur cartable et leurs cahiers... Mais dans cette classe de Moirans, en Isère, les cours sont adaptés à des troubles particuliers : la dyslexie mais également d'autres troubles de l'apprentissage comme la dysorthographie, la dyscalculie ou encore la dyspraxie.

Ces troubles ont en commun de modifier la capacité à retenir, à comprendre ou à communiquer une information et nuisent, souvent, à l'apprentissage scolaire. L'association "La Pépinière des Talents", installée à Moirans, veut y remédier et a ouvert, il y a un an, une classe unique en France.

L'ensemble des cours sont dédiés à des jeunes de 16 à 19 ans, touchés par ces troubles liés à l'apprentissage ou à la motricité. Souvent en rupture avec le système scolaire, ils y sont mieux compris, et accompagnés vers le monde professionnel.

"Ils arrivent avec une estime d'eux-mêmes un peu cassée. Notre objectif est aussi de retravailler cette estime de soi."

Marine Fourest-Raymond, directrice de l'association "La Pépinière des Talents".

"Ceux qui ont des difficultés à être attentifs, je leur demande : 'Est-ce que là tu peux être connecté avec moi et être attentif ? Parce que ça va être important ce que je vais te dire'. Avec ce genre de méthode, le corps va se redresser et le jeune va se brancher. Il se met à penser", raconte Sylvie Duhamel, intervenante en gestion mentale.

Ce matin-là, Sylvie leur donne un nouvel exercice adapté : mémoriser une image, puis la dessiner le plus fidèlement possible : "En fait, on se comprend entre élèves. Il y a de la compréhension de la part des autres avec un respect mutuel. Même dans les activités, dans ce qui nous est fourni, on sait que ça nous aide", réagit Elsa.

Vers une professionnalisation

Les chiffres divergent, mais un consensus se dégage pour évaluer le nombre d’enfants atteints de troubles dys entre 6 et 8 % de la population scolaire. Ainsi, sur une classe de 25 élèves de CP, entre 1 et 2 enfants souffriraient de troubles de l'apprentissage.

"À l'école, on leur disait que ce n'était jamais suffisant ou qu'ils n'étaient pas assez bons, ou qu'ils ne faisaient pas assez d'effort, ce n'était pas concluant. Ils arrivent avec une estime d'eux-mêmes un peu cassée. Notre objectif est aussi de retravailler cette estime de soi, cette confiance parce qu'on est tous 'dys-fférent'", explique Marine Fourest-Raymond, directrice de l'association.

Les élèves termineront leur année scolaire par un stage ou une alternance. Leur but : se projeter, enfin, vers le monde professionnel. Loïc, lui, s'imagine prochainement dans une école en hôtellerie : "Mais comme je n'ai jamais eu de cursus scolaire, c'est un peu dur à savoir. Je suis donc rentré dans cette association pour m'aider, ainsi que pour trouver des stages. Ça pourrait m'aider ensuite à trouver une école."

Pour sa deuxième année d'existence, l'association La Pépinière des Talents propose 10 nouvelles places. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 8 novembre.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.