Isère : une enquête ouverte après des dégradations à la salle de prière de La Mure, Gérald Darmanin condamne des "actes odieux"

Publié le

Des dégradations ont été constatées, ce mardi 28 décembre, aux abords et dans une salle de prière de La Mure (Isère). Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a condamné des "actes odieux".

Un conteneur poubelle renversé, la porte d'entrée cassée, la boîte aux lettres vandalisée et un fanion avec le drapeau turc brûlé dans la cour... La salle de prière de l’Association cultuelle du plateau matheysin, située rue du Bon Repos à La Mure (Isère), a été la cible de plusieurs dégradations dans la nuit de ce lundi 27 au mardi 28 décembre.

Les faits ont été constatés, dans un premier temps, par les responsables du lieu de culte. Ces derniers ont ensuite alerté la compagnie de gendarmerie de La Mure, dès 8 heures, ce mardi matin.

"Contraires aux valeurs de la République"

Les forces de l'ordre se sont rendus sur place pour relever les différentes dégradations. Une enquête a été ouverte et a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de La Mure.

Celle-ci a procédé à différents relevés d'empreintes dans la matinée. Pour le moment, aucune piste n'a été écartée.

En milieu d'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a réagi sur Twitter et a condamné ces "actes odieux", qui sont "contraires aux valeurs de la République".