Le conseil d'Etat annule les élections municipales à Vif en Isère : "je suis déçu, pas abattu" commente Guy Genet

Les Vifois vont devoir retourner aux urnes pour élire leur maire. Le second tour des élections municipales de 2020, remporté par le maire sortant Guy Genet à trois voix seulement, est définitivement annulé. Le conseil d'Etat a tranché ce lundi 7 juin 2021.

La décision du tribunal administratif de Grenoble d'annuler le second tour des élections municipales à Vif a été confirmée ce lundi par le Conseil d'Etat. L'élection avait été contestée par Karine Maurinaux (DIV) qui dénoncait "de nombreuses irrégularités". Elle était arrivée en deuxième position de ce scrutin particulièrement serré, derrière Guy Genet le maire sortant (DIVD).

Une décision rare

Cette décision du Conseil d'Etat est une victoire pour Karine Maurinaux. Avec son équipe de l’Essentiel pour Vif elle se réjouit sur les réseaux sociaux et remercie tous ses soutiens. En 2020, le fauteuil de maire lui avait échappé de trois voix seulement. Elle avait immédiatement contesté l'élection dénonçant "certaines méthodes déplorables" employés par son rival lors de la campagne.

En octobre dernier, le tribunal administratif de Grenoble lui avait donné raison en annulant le second tour des élections municipales. Une décision rare. Il était reproché au maire sortant la distribution d’un tract suggérant un "achat de voix" commis par sa rivale et des propos diffamatoires. Dans une interview accordée au Dauphiné Libéré, Guy Genet avait notamment comparé Mme Maurinaux et son mari aux époux Balkany "en pire".

Un nouveau scrutin plus serein ?

Joint au téléphone ce mardi, le maire sortant se dit "déçu mais pas abattu" par la nouvelle. "J'ai une équipe super soudée. Depuis 2020, je travaille, tous les projets promis durant la campagne sont lancés. Je reste combatif" nous a-t-il confié.

Guy Genet souhaite se préparer à ce nouveau scrutin "sereinement". "Je suis d'un tempérament calme. Je ne veux plus d'une campagne agressive". Elu depuis 2008 à la tête de la commune, Guy Genet reconnaît un "dérapage verbal" mais dit avoir été "piégé par les médias". Cette fois, il ne veut pas se "laisser embarquer".

L’annulation des opérations électorales va renvoyer les habitants de la commune de Vif à leur devoir de citoyen. Une date devrait être communiquée prochainement par la préfecture de l'Isère.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections justice société